Les mises en chantier et les permis de construire ont ralenti

Les mises en chantier et les permis de construire ont ralenti©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 28 décembre 2017 à 15h52

Le nombre de mises en chantier de logements et celui des permis de construire ont ralenti sur trois mois fin novembre, selon des données publiées jeudi par le ministère de la Cohésion des territoires. Ils continuent néanmoins d'afficher une croissance robuste en rythme annuel.

Sur septembre-novembre, le nombre de logements commencés est en recul de 4,6% par rapport aux trois mois précédents, avec une baisse de 3,5% dans l'individuel et de 5,3% dans le collectif, en données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables. Le nombre de logements autorisés a connu un recul plus léger, de 1,4%, qui se manifeste pour l'essentiel dans le collectif (-4,3%), avec une progression des logements individuels (3,3%).

Permis au plus haut depuis 2012

La tendance reste à la hausse en rythme annuel. Sur douze mois, à fin novembre en données brutes, 418.200 logements ont été démarrés, soit une progression de 15,7% par rapport au cumul des douze mois précédents. Pour les permis de construire, le cumul sur douze mois à fin novembre a atteint 504.200 autorisations, un plus haut depuis août 2012, ce qui correspond à une progression de 11,4% par rapport aux douze mois précédents.

En novembre, le taux d'annulation des permis de construire reste supérieur à sa moyenne de longue période, que ce soit pour les logements individuels (16,5%) ou collectifs (27,9%). Le délai moyen de mise en chantier en novembre est quasi stable pour les logements individuels, à cinq mois en moyenne contre 4,9 mois en octobre. Pour les logements collectifs, ce délai poursuit sa progression entamée il y a un an, à 9,4 mois (+0,1 mois). Les deux chiffres restent inférieurs aux moyennes de long terme correspondantes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.