Les nanoparticules de dioxyde de titane bientôt bannies de l'alimentation

Les nanoparticules de dioxyde de titane bientôt bannies de l'alimentation
La secrétaire d'Etat auprès du ministre de la Transition écologique Brune Poirson, en visite en Mayenne (ouest), le 23 avril 2018

AFP, publié le vendredi 18 mai 2018 à 10h39

Le gouvernement va demander la suspension "avant la fin de l'année" de l'utilisation du dioxyde de titane sous forme de nanoparticules dans tous les produits alimentaires, a annoncé vendredi la secrétaire d'Etat Brune Poirson au Parisien.

La secrétaire d'Etat auprès du ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot, en déplacement dans le Nord, doit annoncer officiellement cette décision dans l'après-midi lors d'une visite à l'usine de confiserie Verquin à Tourcoing.

Cette entreprise, qui produit les bonbons "Têtes brûlées", a retiré de ses recettes le dioxyde de titane, substance dont l'utilisation sous forme de nanoparticules est dénoncée par les associations de consommateurs.

Le dioxyde de titane (TiO2) est un additif, connu sous l'appellation E171, utilisé pour blanchir et intensifier la brillance de confiseries ou du dentifrice.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.