Les plus riches ont accaparé 82% de la richesse mondiale créée en 2017

Chargement en cours
 Une mappemonde exposée lors de la COP23 à Bonn, en Allemagne, le 7 novembre 2017

Une mappemonde exposée lors de la COP23 à Bonn, en Allemagne, le 7 novembre 2017

1/3
© AFP, Oliver Berg, dpa

AFP, publié le lundi 22 janvier 2018 à 11h19

82% de la richesse créée l'an dernier dans le monde a terminé entre les mains du 1% le plus riche de la population de la planète, les femmes payant le prix fort de ces inégalités, a dénoncé lundi l'ONG Oxfam.

"Le boom des milliardaires n'est pas le signe d'une économie prospère, mais un symptôme de l'échec du système économique", a affirmé la directrice d'Oxfam Winnie Byanyima, lors de la publication du rapport intitulé "Récompenser le travail, pas la richesse" à la veille de l'ouverture du World Economic Forum (WEF) à Davos.

"On exploite les personnes qui fabriquent nos vêtements, qui assemblent nos téléphones portables et cultivent les aliments que nous mangeons, afin de garantir un approvisionnement constant en produits pas chers, mais aussi pour grossir les profits des entreprises et leurs riches investisseurs", s'est-elle insurgée, citée dans un communiqué.

Selon le rapport d'Oxfam, 3,7 milliards de personnes, soit 50% de la population mondiale, n'a pas touché le moindre bénéfice de la croissance mondiale l'an dernier, alors que le 1% le plus riche en a empoché 82%.

Depuis 2010, c'est-à-dire peu après le début de la crise en 2008, la richesse de cette "élite économique" a augmenté en moyenne de 13% par année, a précisé Oxfam, avec un pic atteint entre mars 2016 et mars 2017, période où "s'est produite la plus grande augmentation de l'histoire en nombre de personnes dont la fortune dépasse le milliard de dollars, au rythme d'un nouveau milliardaire tous les deux jours".

Pour Oxfam, les ouvrières se retrouvent "tout en bas de la pyramide". "Dans le monde entier, les femmes gagnent moins que les hommes et elles sont sur-représentées dans les emplois les moins bien payés et les plus précaires", constate-t-elle. "De la même manière, sur 10 nouveaux milliardaires, 9 sont des hommes", a-t-elle ajouté.

L'ONG, qui publie traditionnellement un rapport sur les inégalités juste avant que l'élite économique ne se réunisse à Davos (Suisse), lance un appel aux dirigeants pour que "l'économie fonctionne pour tous et pas uniquement pour une riche minorité".

Elle préconise la limitation des dividendes pour les actionnaires et les dirigeants d'entreprises, la fin de "la brèche salariale" entre hommes et femmes, ainsi que la lutte contre l'évasion fiscale. 

Selon un sondage réalisé pour Oxfam auprès de 70.000 personnes dans 10 pays, diffusé à l'occasion de la publication du rapport, les deux tiers des personnes interrogées estiment "urgent" de traiter "la brèche entre riches et pauves.    

Ce sondage a été réalisé en Inde, au Nigeria, aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, au Mexique, en Afrique du Sud, en Espagne, au Maroc, aux Pays-Bas et au Danemark. 

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
21 commentaires - Les plus riches ont accaparé 82% de la richesse mondiale créée en 2017
  • avatar
    Philtop -

    L'évolution de ce genres de données n'a guère de sens car la richesse des personnes qui composent l'échantillon est corrélée à l'évolution boursière de leurs sociétés. Si LVMH prend 20% en bourse, la fortune de Bernard Arnault augmente de 20% car il est actionnaire majoritaire de cette société. Il devient le "bad boy" de Piketty malgré lui. Cette richesse nouvelle est en plus théorique. En 2008, quand la bourse a perdu 50%, Bernard Arnault a vu sa fortune diminuer d'autant. En 2008, la répartition de la richesse mondiale était différente. Wall Street bat, en ce début de 2018, records sur records, donc les actionnaires américains sont de plus en plus riches. Mais cela peut s'inverser très très vite...

  • avatar
    jeande -

    normal....les riches c'est fait pour être très riche, et les pauvres , très pauvres (de funés dans la folie des grandeurs) !!!

  • avatar
    Didactos -

    Tous ces revenus ne sont-ils pas imposées quelque part? Sinon pourquoi?

  • avatar
    delta23 -

    Il faut continuer comme ça et nous finirons tous esclaves c' est un grand progrès!!!

  • avatar
    TRUBLIONPAT -

    Ce qu'Oxfam ne dit pas!
    C'est que, plus de 5.2 milliards de gens vivent avec un peu plus de 2 € par jour...
    Alors!
    Pour arriver au niveau de nos pays, ce n'est pas pour demain.
    Ces mêmes "RICHES", on de quoi à exploiter cette "MISERE", et nous de nous appauvrir un peu plus.

    avatar
    Tintin2 -

    Que vous avez un salaire moyen à 400 euros mais un loyer à 50 euros ou un salaire moyen à 1200 et un loyer à 300 c'est ce qu'il vous reste pour vivre qui compte. Pas ce que vous gagnez.

    avatar
    Philtop -

    Tu es le genre de type à avoir un Iphone... La société Apple est très contente. Tim Cook t'embrasse, sa fortune augmente a chaque unité vendue...

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]