Les premières mesures de Macron soutenues par les Français

Les premières mesures de Macron soutenues par les Français

Emmanuel Macron

A lire aussi

Boursier.com, publié le mercredi 10 mai 2017 à 12h15

Si de nombreux électeurs d'Emmanuel Macron ont fait savoir que leur vote était loin d'être celui de l'adhésion, les mesures qu'il souhaite mettre en oeuvre lors des 100 premiers jours de son quinquennat semblent être acceptées par la majorité des Français, d'après un sondage Odoxa réalisé pour 'Les Echos'. Toutefois, 54% des sondés pensent qu'il ne parviendra pas à mener ses principales réformes économiques en l'espace de trois mois.

Simplification et inversion des normes

Parmi les mesures largement soutenues figure la mise en place de la cellule de coordination du renseignement pour renforcer la lutte contre le terrorisme. Pas moins de 87% des sondés y sont favorables, alors que les lois de simplification des normes pour les entreprises et de moralisation de la vie politique recueillent toutes deux, 81% d'opinions favorables.

Moins unanimes, l'inversion de la hiérarchie des normes qui vise à donner plus d'importance aux accords signés au sein de l'entreprise, plutôt qu'à ceux conclus au niveau national, et la mise en oeuvre du droit à l'erreur pour les entreprises à l'égard de l'administration sont tout de même soutenues par 62% des Français.

Plafonner les indemnités aux prud'hommes: les Français sont "contre"

Une seule mesure est rejetée : celle du plafonnement des indemnités prud'homales en cas de licenciement sans cause réelle ou sérieuse: 53% des Français y sont opposés. La mesure devait déjà figurer dans loi El Khomri, très décriée socialement. La loi Macron, sur la croissance et l'activité, datant d'août 2015, a cependant instauré un barème facultatif.

 
652 commentaires - Les premières mesures de Macron soutenues par les Français
  • avatar
    sniffsniff -

    Election présidentielle 2ième tour : Votes exprimés 63,51 % votes nuls : 25% Abstention : 11,49 %
    Vote pour Macron ou contre Le Pen : 66,10 % des votes exprimés
    Vote pur Le Pen : 33,90 % des votes exprimés.
    Et aujourd'hui : 81% d'opinions favorables , soutenues par 62% des Français
    Il faut que je retourne à l'école

  • avatar
    lotshe -

    nous allos payer les cotisations sociales a la place des entreprises quiq pourront de e fait augmenter les dividentes aux actionnaires on se fait flouer une fois de plus pour 5ans encore a moins qu on se revolte

  • avatar
    stmeen -

    l'augmentation de la CSG pénalise le pouvoir d'achat

  • avatar
    Froggy69 -

    Si j'ai bien compris, et pour résumer grossièrement, l'inversion de la hiérarchie des normes amènera, après qu'on les ait vilipendés suite aux suicides sur lieux de travail et autres douceurs, à ce que de "petits chefs" ... pardon entrepreneurs.... puissent, sous couvert d'accord d'entreprise, faire comme bon leur chante.
    Et, corollaire, qu'un président de la République propose sans sourcilier et sous les vivats des (finalement, usez du mot que vous souhaitez...) de bazarder notre principe d'égalité....

    La République en marche?... Peut-être, mais nous aurons les pieds en sang...

  • avatar
    clch31 -

    Nous allons avoir la continuité comme cela est le cas depuis des décennies
    Rien de nouveau sinon que progrès sociaux qui ont été le résultat de longs combats et bien tout cela va disparaître comme peau de chagrin
    Tout comme la réforme des regimes spéciaux de retraite mais SURTOUT PAS LE LEUR on ne peut plus spécial
    Tous pourris

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]