Les professionnels du tourisme s'inquiètent de ne pas avoir de ministre

Les professionnels du tourisme s'inquiètent de ne pas avoir de ministre©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 08 juillet 2020 à 16h40

Les professionnels du secteur rappellent que le tourisme, "dans toutes les composantes de son très large périmètre", représente plus de 8% du PIB français...

Les acteurs du tourisme veulent un ministre... Alors que Jean Castex a mis fin aux spéculations en présentant la composition de son gouvernement, le troisième du mandat présidentiel d'Emmanuel Macron, les professionnels du secteur ont fait part ce mercredi de leurs inquiétudes concernant l'absence du tourisme au sein du nouveau gouvernement.

Pour rappel, dans l'équipe d'Edouard Philippe, le tourisme était sous la responsabilité du secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères Jean-Baptiste Lemoyne. Au sein du gouvernement de Jean Castex, Franck Riester a été nommé ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, chargé du commerce extérieur et de l'attractivité. Or, aucune autre précision n'a été donnée sur le périmètre de son portefeuille.

Ainsi, "les professionnels et les organisations de l'ensemble de cette filière demandent que le tourisme soit clairement identifié au sein du nouveau gouvernement par un ministre dédié à ce secteur", pour poursuivre les travaux du plan tourisme notamment, peut-on lire dans un communiqué.

Le tourisme représente plus de 8% du PIB

Ce texte, signé par les représentants des agences de voyage (Entreprises du Voyage), tour-opérateurs (Seto), campings (FNHPA), hôtellerie (Umih, GNI, GNC), événementiel (Unimev), parcs de loisirs (Snelac) et les organisations du secteur IFT, APST, Alliance France Tourisme, ADN Tourisme et CAT, rappelle que le tourisme, "dans toutes les composantes de son très large périmètre", représente plus de 8% du PIB.

Les organisations de la filière demandent que le Tourisme soit identifié au @gouvernementFR afin de poursuivre les travaux du Plan Tourisme. @GNI_CHR @AllianceFrT @UNIMEV_FR @UMIH_France @FNHPA_Officiel @APSTfr @ReseauADT @LesEntDuVoyage @SETO_France https://t.co/UFkHp5Rq3C
- SNELAC (@snelac)

Avec 2 millions d'emploi, le secteur, qui avait été mis à l'arrêt par le confinement et la fermeture des frontières, reste l'un des plus impactés en France par la crise sanitaire du Covid-19. "De plus, les entreprises de l'économie touristique ont un rôle social et sociétal majeur pour le développement et la cohésion de tous nos territoires ainsi que pour le rayonnement de notre pays", ajoute le secteur.

Des secrétaires d'Etat désignés la semaine prochaine

Dans ce contexte, la composition du nouveau gouvernement était très attendue par les professionnels du tourisme, qui soulignent que le Comité de filière Tourisme, piloté par Jean-Baptiste Lemoyne, avait déjà "permis de mobiliser et de coordonner, de façon efficace, les actions et les travaux, conjointement entre les professionnels et les pouvoirs publics".

"Afin de garder notre position de leader mondial et pour appréhender au mieux les grands évènements notamment sportifs à venir, nous souhaitons que le travail engagé puisse être poursuivi et enrichi suite au récent remaniement ministériel", ajoute le secteur. En 2019, la France restait la première destination mondiale avec 89,4 millions de touristes. Si un ministère dédié au tourisme manque toujours à l'appel, des secrétaires d'Etat devraient être désignés la semaine prochaine pour compléter le gouvernement...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.