Les Républicains : Alain Juppé sort du bois en vue du scrutin de dimanche

Les Républicains : Alain Juppé sort du bois en vue du scrutin de dimanche©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le mardi 05 décembre 2017 à 23h01

Dans la course engagée à la présidence des Républicains, Alain Juppé est sorti de sa réserve mardi en s'affichant à Bordeaux aux côtés de Maël de Calan qu'il soutient "à titre personnel" en vue de l'élection à la présidence de LR...

Dans le cadre d'une conférence de presse commune donnée à Bordeaux avec le candidat juppéiste du scrutin de dimanche prochain, l'ancien Premier ministre a précisé : "Je ne fais pas campagne dans le cadre de cette élection à la présidence de LR, je n'ai pas d'appel à lancer, mais à titre personnel, mon choix est fait et je lui apporterai donc mon suffrage".

Pour Alain Juppé, le conseiller départemental du Finistère est un "homme de droite" mais "une droite humaniste"... Ces dernières semaines, Maël de Calan, 37 ans, n'a pas ménagé Laurent Wauquiez le grand favori du scrutin, le qualifiant de "clivant"...

Comparaison osée

Le conseiller départemental du Finistère a fait récemment une comparaison osée entre Laurent Wauquiez et Benoît Hamon, qui avait remporté haut la main la primaire de la gauche en début d'année avant de s'effondrer au premier tour de l'élection présidentielle avec un score historiquement bas de 6,3%.

Maël de Calan a mis en garde les adhérents de LR contre "le risque de se faire plaisir" en décembre, sans penser à l'avenir... "Moi je crains que Laurent Wauquiez soit le Benoît Hamon de la droite, c'est-à-dire très populaire auprès des adhérents, qui incarne une droite qui se referme, qui se rétrécit autour d'un coeur d'adhérents, de doctrine, de plus en plus restreint", a-t-il déclaré. "A la fin, on fait 7% dans les urnes et on a 50 députés : ce n'est pas ce que je souhaite pour la droite !".

Lignes rouges

Alain Juppé avait fixé au mois d'août deux lignes rouges aux Républicains et à Laurent Wauquiez pour ne pas quitter le mouvement, à commencer par l'incompatibilité avec les idées du Front national... Il avait aussi demandé que la ligne dominante après l'élection ne soit pas celle de "la partie la plus conservatrice et même la plus rétrograde".

Alors que Laurent Wauquiez rejette toute idée d'alliance avec le parti de Marine Le Pen, le maire de Bordeaux a estimé "qu'il ne suffisait pas de dire qu'on ne ferait pas d'alliance avec le Front national, encore faut-il combattre vigoureusement ses idées. Et Maël de Calan le fait...".

 
2 commentaires - Les Républicains : Alain Juppé sort du bois en vue du scrutin de dimanche
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]