Les Républicains ne cèdent pas au chant des sirènes de Dupont-Aignan

Les Républicains ne cèdent pas au chant des sirènes de Dupont-Aignan©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 08 mai 2018 à 06h55

Nicolas Dupont-Aignan a de nouveau émis l'hypothèse d'un travail commun sur l'immigration avec Marine le Pen et Laurent Wauquiez... Un rendez-vous qui n'aura pas lieu, c'est en tout cas ce qu'affirme Virginie Calmels, la vice-présidente du parti Les Républicains.

Pas d'accord avec l'extrême droite

"Les rencontres et les échanges c'est une chose... En revanche, je ne souhaite pas d'accord, je ne souhaite pas de mélange des genres politiciens, ça fait de la vieille tambouille, les Français ne s'y retrouvent pas", a-t-elle déclaré sur RTL.

Elle a également rappelé que durant la dernière élection présidentielle, Nicolas Dupont-Aignan s'était dangereusement rapproché du Front national et de Marine le Pen dans le but d'une alliance pour le deuxième tour... Virginie Calmels ajoute : "Nous avons suffisamment de choses qui nous séparent du Front national ou de Nicolas Dupont-Aignan pour que la droite se reconstruise fermement sur ses fondamentaux".

Un travail commun sur l'immigration ?

Invité du Grand jury sur RTL-Le Figaro-LCI, Nicolas Dupont-Aignan a proposé cette union avec la droite et l'extrême droite, afin de travailler sur l'immigration. "Nos électeurs attendent l'union", avait déclaré le président de Debout le France.

Si le rapprochement entre le Front national et Debout la France est toujours d'actualité, il ne l'est pas en revanche pour les Républicains qui souhaitent devenir la principale opposition à Emmanuel Macron.

Mais selon, Jordan Bardella, porte-parole du Front national, leurs intentions ne sont pas claires : "Le problème des Républicains c'est qu'ils parlent comme le Front national quand ils sont en campagne et qu'ils gouvernent comme la gauche quand ils sont au pouvoir..."

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU