Les retraites complémentaires ne seront pas revalorisées cette année

Les retraites complémentaires ne seront pas revalorisées cette année©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 09 octobre 2020 à 11h26

Le conseil d'administration paritaire de l'Agirc-Arrco a décidé de maintenir le niveau des pensions, sans coup de pouce supplémentaire...

La crise économique provoquée par le Covid-19 aura eu raison de la revalorisation de la retraite complémentaire, qui devait avoir lieu le 1er novembre prochain. Le conseil d'administration paritaire de l'Agirc-Arrco, l'organisme gestionnaire des retraites complémentaires des salariés du privé, a en effet décidé jeudi de maintenir le niveau des pensions, sans coup de pouce supplémentaire.

"Du fait du contexte de crise sanitaire et conformément à l'accord du 10 mai 2019, les partenaires sociaux du conseil d'administration de l'Agirc-Arrco ont décidé de maintenir le niveau des pensions de retraite complémentaire en reconduisant la valeur actuelle de service du point, qui sert au calcul des pensions. Elle s'établit depuis le 1er novembre 2019 à 1,2714 euro", détaille un communiqué.

Pour rappel, les pensions versées par l'Agirc-Arrco doivent suivre chaque année au 1er novembre la hausse des prix ou des salaires, en s'alignant sur la moins favorable. "L'évolution des salaires étant négative cette année, du fait du contexte économique exceptionnel lié à la crise sanitaire" et les pensions ne pouvant "en aucun cas diminuer en valeur absolue", les partenaires sociaux ont ainsi choisi de "maintenir le niveau des pensions" pour un an.

13 millions de retraités concernés

"C'est une situation de responsabilité. Comme la masse salariale baisse cette année, on ne peut pas revaloriser les pensions", a expliqué aux 'Echos' Pierre Roger, administrateur CFE-CGC à l'Agirc-Arrco. Selon lui, un geste aurait pu être fait en revalorisant les pensions sur l'inflation, comme le prévoit l'accord de 2019. Mais le coup de pouce aurait été quasi-invisible, la hausse des prix sur un an n'ayant pas dépassé 0,2 %, moins 0,1 point de correctif pour l'exercice précédent. "Pour la pension complémentaire moyenne de 500 euros par mois, ça faisait 50 centimes d'augmentation", a-t-il expliqué.

Près de 13 millions de retraités sont concernés et "perçoivent chaque mois une allocation de retraite complémentaire Agirc-Arrco, pour un montant total annuel de versements s'élevant à plus de 80 milliards d'euros", rappelle l'organisme gestionnaire des retraites complémentaires des salariés du privé.

Report de l'examen de la valeur d'achat du point

Dans un contexte d'incertitude, le conseil d'administration de l'Agirc-Arrco a également décidé de reporter à 2021 l'examen de la valeur d'achat du point. "Elle permet de calculer le nombre de points acquis grâce aux cotisations versées pour l'année", explique l'organisme.

Par ailleurs, le conseil d'administration a alerté sur le niveau des réserves. "Les dernières projections ne permettent plus de réunir les conditions d'un minimum de six mois de réserves d'allocations jusqu'en 2033", explique l'organisme. Pour y remédier, l'Agirc-Arrco a annoncé la saisine par les partenaires sociaux du conseil d'administration...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.