Les salles de sport pointées du doigt par la répression des fraudes

Les salles de sport pointées du doigt par la répression des fraudes©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 22 octobre 2018 à 15h01

Dans le viseur de la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) depuis 2016, les salles de sport en France présentent toujours de nombreuses anomalies. Selon les nouveaux chiffres dévoilés par RTL, qui a eu accès à une investigation de la répression des fraudes, 67% d'entre elles ne sont pas irréprochables.

Des pratiques économiques douteuses

La DGCCRF reproche principalement aux installations l'opacité de leurs prix et de leurs conditions générales de vente. "Près de 40% des salles de sport n'informent pas suffisamment leurs clients à l'inscription", constate l'enquête. Souvent, les tarifs sont incomplets, les affichages peu clairs et la communication bâclée.

Les enquêteurs ont également décelé 12% de salles qui usent de pratiques commerciales trompeuses. Certaines d'entre-elles n'indiquent pas, par exemple, les frais de dossiers qu'il faudra payer à l'inscription sur les affichages publicitaires, mais simplement le tarif mensuel.

Des changements inexpliqués

Dans les contrats d'un quart des salles de sport, la DGCCRF a constaté des clauses abusives. Il s'agit de changements d'horaires de salles inexpliqués, de machines d'entraînement manquantes et de cours annulés sans que les abonnés ne soient prévenus ou encore d'une modification des tarifs en plein milieu d'année.

En conclusion de cette investigation, quelques conseils sont donnés par l'organisme. Notamment d'être très vigilant lors d'une inscription et de bien lire le contrat en "épluchant les montant demandés". Il faut bien évidemment poser toutes les questions que l'on se pose avant de signer un quelconque document.

Les Français sont nombreux à se rendre dans des salles de sport puisqu'en 2017, selon une étude Deloitte, elles comptaient 5,7 millions d'adhérents. L'Hexagone dénombre 4.200 clubs de fitness sur tout le territoire.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.