Les soldes d'été débuteront le 15 juillet

Les soldes d'été débuteront le 15 juillet©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 02 juin 2020 à 09h46

Les soldes d'été dureront "quatre semaines", pour permettre "aux petits commerçants de reconstituer leur trésorerie", a précisé le ministre de l'Economie Bruno Le Maire.

La date officielle des soldes d'été 2020 est tombée... Ils démarreront le 15 juillet, au lieu du 24 juin, pour une durée de "quatre semaines", comme l'a annoncé ce mardi le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, répondant ainsi à une demande formulée par les petits commerçants.

Au micro de RTL, il explique en effet avoir "tenu à reporter la date des soldes pour tenir compte de la situation des petits commerces qui m'ont dit : 'On n'a pas fait un euro de chiffre d'affaires pendant trois mois, nous avons des trésoreries à sec. Laissez-nous un peu de temps'".

Alors que les petits commerçants craignaient de vendre à perte dans l'hypothèse où les soldes étaient maintenues fin juin, ce report de la date des soldes d'été "peut poser des difficultés pour d'autres grandes enseignes", a reconnu Bruno Le Maire.

"Une question d'efficacité économique, mais aussi de justice"

"Mais je pense qu'il est légitime de soutenir dans ces moments très particuliers ceux qui sont les plus faibles, ceux qui ont les trésoreries les plus menacées... C'est une question d'efficacité économique et de justice, et les deux peuvent parfaitement se concilier", a-t-il ajouté.

Pour rappel, plusieurs acteurs du monde du commerce réclamaient un ajustement des dates des soldes d'été, mais n'étaient pas d'accord sur la solution à adopter. Ainsi, l'Alliance du Commerce demandait l'organisation des soldes au plus tard le 1er juillet, et leur prolongement sur une durée de six semaines, contre quatre semaines initialement prévues.

Une date qui divise

"Ces dates permettraient aux enseignes et aux acteurs du commerce d'assurer l'écoulement de leurs stocks de la collection printemps-été 2020 , de contribuer à la nécessaire relance de la consommation après une crise qui aura fortement pénalisé le pouvoir d'achat de très nombreux français, de reconstituer leur trésorerie, essentielle à la poursuite de l'activité et notamment à l'achat des prochaines collections, de préserver la période de la rentrée des classes qui démarre habituellement à partir du 15 août", avait-elle estimé.

De son côté, la Confédération des commerçants de France réclamait le report du début des soldes d'été d'un mois, pour les faire commencer au 22 juillet, évoquant "une logique sanitaire" pour "éviter un afflux de consommateurs en des lieux confinés, fin juin, avec les risques de contagion que cela engendrerait".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.