Les soldes d'été décalés au 30 juin

Les soldes d'été décalés au 30 juin©Boursier.com

Orange avec Boursier.com, publié le jeudi 27 mai 2021 à 10h43

Le début des soldes d'été était initialement prévu le 23 juin...

Le début des soldes d'été était initialement prévu le 23 juin...

Alors que les magasins ont rouvert leurs portes le 19 mai dernier après de longues semaines de fermeture liées à la crise sanitaire, la date des soldes d'été, programmés initialement du 23 juin au 10 juillet, posait question. Les petits commerces notamment avaient demandé un report à la mi-juillet et certains commerçants souhaitaient avoir un peu plus de temps pour écouler leurs stocks.

Ce jeudi, le cabinet du ministre chargé des PME Alain Griset a confirmé à 'franceinfo' que le début des soldes d'été est finalement décalé de quelques jours, au 30 juin. Leur durée restera néanmoins de quatre semaines.

"On a beaucoup échangé avec les représentants des commerçants, avec les grandes enseignes. Je sais que beaucoup de petits commerces disent qu'il faut retarder les soldes", a expliqué de son côté le ministre de l'Economie Bruno Le Maire sur 'France Inter'.

"Le résultat n'avait pas été probant" en 2020

Pas de décalage donc à la mi-juillet comme le souhaitait la Confédération des Indépendants et la Fédération Nationale de l'habillement, qui avait envoyé une lettre en ce sens à Bercy. "Ce que je constate, c'est que l'année dernière on les avait repoussés à la mi-juillet, le résultat n'avait pas été probant", a justifié le locataire de Bercy.

Pour les soldes d'été de 2020, une enquête de la Chambre de commerce et d'industrie de Paris Île-de-France avait notamment révélé que 61% des commerçants parisiens n'avaient observé "aucune hausse de chiffre d'affaires durant cette période normalement propice aux ventes", alors que la capitale s'était vidée de nombreux habitants partis en vacances.

"Profiter du rebond de la consommation des Français"

"Il me semble qu'il ne faut pas trop décaler les soldes d'été pour profiter du rebond de la consommation des Français" à l'heure actuelle, a encore estimé le ministre de l'Economie, avant d'insister : "je pense qu'il est plus sage, au vu du regain de consommation actuel".

Par ailleurs, les commerçants n'auront pas plus de temps pour écouler leurs stocks, comme le demandait l'Alliance du Commerce. Dans un communiqué, elle appelait à un allongement "à 5 ou 6 semaines de la période des soldes, et au minimum jusqu'au à la fin du mois de juillet (27 juillet ou 3 août)"...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.