Les syndicats incapables de s'entendre sur la réforme de l'assurance chômage

Les syndicats incapables de s'entendre sur la réforme de l'assurance chômage©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 24 juin 2019 à 18h08

Les responsables syndicaux n'ont pas réussi à se rencontrer comme prévu ce lundi pour tenter de trouver un terrain d'entente contre le texte dévoilé par le gouvernement...

Les syndicats peinent à organiser une réponse coordonnée pour s'opposer à la réforme de l'assurance chômage... Les cinq leaders des organisations syndicales représentatives (CFDT, CGT, FO, CFE-CGC et CFTC), qui ont tous manifesté leur colère lors de la présentation de la réforme, devaient se rencontrer lundi, mais ils en ont été empêchés par des contraintes d'agenda, dit-on de source syndicale...

"C'est symptomatique ! Si nous ne sommes pas capables de nous rencontrer à cinq, nous ne parviendrons pas à mener une action commune", dit à Reuters l'une des parties concernées.

Leurs déclarations de la semaine dernière laissaient déjà présager une désunion. La CFDT a annoncé un rassemblement mardi devant le ministère du Travail avec la CFE-CGC, la CFTC, l'Unsa et le syndicat étudiant la Fage. De son côté, la CGT veut se greffer mercredi à la mobilisation des intermittents du spectacle devant le siège de l'Unédic.

FO n'en sera pas

FO, qui a appelé sans succès à une action unitaire, ne sera présente à aucun des deux. Le troisième syndicat de France travaille toutefois à l'élaboration d'une lettre commune adressée au Premier ministre pour dénoncer la dureté de la réforme et l'étatisation du régime.

Pour Stéphane Sirot, professeur de politique sociale à l'université Cergy-Pontoise, les organisations syndicales savent qu'une opposition de façade ne serait pas suffisante pour faire reculer le gouvernement. "Un front du refus peut exister de manière ponctuelle mais a besoin, à un moment donné, de se transformer en force de propositions", a-t-il dit à Reuters. "Il est bien évident que sur ce sujet-là, il n'y a pas d'unité généralisée."

La CGT s'oppose plus systématiquement aux réformes de l'assurance chômage, explique-t-il, quand la CFDT est davantage prête à faire des concessions...

Réforme des retraites début juillet

En qualifiant son rassemblement de "symbolique", le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, ne séduit pas non plus les syndicats revendicateurs qui appellent à un mouvement de fond. Reste à savoir si la réforme des retraites, qui doit être présentée courant juillet, donnera aux syndicats le terrain suffisant pour construire un rapport de force. Stéphane Sirot n'y croit pas, la CFDT étant favorable à la mise en place d'un régime par points.

Le durcissement des règles de l'assurance chômage annoncé par le gouvernement rapproche la France de la moyenne européenne en matière de durée d'indemnisation, de conditions d'accès et de montants d'indemnisation, selon l'Unédic. L'Etat devrait grâce à cette réforme réaliser près de 3,75 milliards d'économies en trois ans, dont une partie servira à bonifier la formation des demandeurs d'emploi...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.