Les tarifs douaniers vont peser sur l'économie américaine, selon des économistes

Les tarifs douaniers vont peser sur l'économie américaine, selon des économistes
Vue de la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique, à San Diego, le 08 mai 2018

AFP, publié le lundi 20 août 2018 à 07h52

Une écrasante majorité d'économistes du secteur privé aux Etats-Unis estiment que l'actuelle politique commerciale qui fait grimper les tarifs douaniers a des conséquences défavorables pour l'économie américaine, selon une enquête réalisée par la National Association for Business Economics (NABE) et publiée lundi.

L'administration Trump entend mettre en place dès jeudi 23 des taxes douanières de 25% sur une deuxième tranche de 16 milliards de dollars de produits chinois après avoir déjà taxé début juillet pour 34 milliards de dollars d'importations venant de Chine. Pékin entend infliger des représailles.

"Plus de 90% des personnes interrogées considèrent que les tarifs actuels et les menaces de nouveaux tarifs ont un impact défavorable pour l'économie américaine", a indiqué le vice-président de la NABE Kevin Swift. 

Ils craignent aussi des dommages pour l'économie si les Etats-Unis devaient sortir du pacte de libre-échange Aléna, qui est actuellement en renégociation avec le Canada et le Mexique.

Déjà le Livre beige de la Fed avait mi-juillet relevé l'inquiétude autour des taxes douanières qui se répandait parmi les industriels américains alors que plusieurs matériaux, comme l'acier, le bois, voient leurs prix augmenter.

L'enquête bisannuelle de la NABE qui a interrogé 251 économistes montre par ailleurs que les acteurs économiques sont très partagés sur les effets de la relance budgétaire, provoquée par les réductions d'impôts et les augmentations de dépenses de l'administration Trump. 

"Sept économistes du secteur privé sur 10 pensent que la politique budgétaire est trop stimulante", a affirmé Jim Diffley, qui supervise l'enquête et qui est d'IHS Markit. Ils n'étaient que 52% à le penser en février. 

Une large majorité, 80%, estime que la politique budgétaire devrait viser à réduire la part du déficit budgétaire par rapport au PIB. 

Les réductions d'impôts, qui ont fait notamment passer le taux de l'impôt sur les sociétés de 35% à 21%, et les augmentations de dépenses devraient faire gonfler le déficit budgétaire américain à mille milliards de dollars d'ici deux ans, soit plus de 5% du Produit intérieur brut (PIB), selon le Bureau du Budget du Congrès (CBO).

Il prévoit pour 2018 un déficit de 804 milliards de dollars, soit 4,2% du Produit intérieur brut (PIB).

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU