Levothyrox ancienne formule: le tribunal de Saint-Gaudens déboute les plaignants

Levothyrox ancienne formule: le tribunal de Saint-Gaudens déboute les plaignants

Boite de Levothyrox, le 4 décembre 2017

A lire aussi

AFP, publié le mardi 26 décembre 2017 à 17h05

Le tribunal de Saint-Gaudens (Haute-Garonne) a débouté mardi une quarantaine de patients souhaitant obtenir du laboratoire Merck la livraison de l'ancienne formule de Levothyrox car ils souffrent d'effets secondaires de la nouvelle formule, a indiqué l'avocat des plaignants.

Le juge des référés, qui a également rejeté la demande d'indemnisation pour "préjudice d'angoisse", a basé sa décision sur plusieurs arguments : "absence de certificats médicaux" sur les effets néfastes du médicaments, "existence de substituts", "seulement 0,6% soit 15.600 des 2,6 millions personnes traitées par Lévothyrox concernées par ce problème et mise sur le marché par le laboratoire de 218.080 boites", a expliqué Me Jacques Lévy.

La décision du tribunal de Saint-Gaudens va dans le sens opposé à celle du juge des référés de Toulouse, qui avait condamné le 14 novembre le laboratoire à fournir "par le biais des circuits de distribution et de commercialisation, sans délai" le produit ancienne formule aujourd'hui dénommé Euthyrox à 25 patients de la Haute-Garonne. 

Merck a fait appel de la condamnation toulousaine, qui était assortie d'une astreinte de 10.000 euros par jour et par infraction constatée. 

Me Lévy a dit qu'il interjetait appel de la décision de Saint-Gaudens. 

Ce jugement "reprend les arguments de Merck sans tenir compte des nôtres", a déploré Me Lévy à l'AFP.

Il a assuré que les absences de certificats médicaux s'expliquent par "le refus des médecins d'en faire sur le conseil du Conseil du l'ordre" et que les chiffres donnés par le laboratoire ne représentent pas la réalité du terrain.

"La plupart des patients n'a pas fait de déclaration" et les 218.080 boites représentent "1,5 boite par pharmacie", a-t-il dit.

Thierry Hulot, le patron des activités de Merck en France, s'est réjoui auprès de l'AFP d'une décision "logique": le tribunal "a reconnu que, dans ce dossier, il n'y avait ni urgence ni préjudice d'angoisse", et que Merck "a largement fait ce qu'il fallait pour accompagner les patients", a-t-il réagi.

Les audiences en appel pour les dossiers de Saint-Gaudens et Toulouse pourraient être réunies en une seule dans un délai "de trois à quatre mois", selon Me Lévy.

Le 11 janvier, une nouvelle décision en référé doit être rendue par le tribunal de Toulouse. Vingt-trois patients ont demandé la livraison de l'ancienne formule de Lévothyrox.

Par ailleurs, d'autres audiences sont prévues. L'association Vivre sans thyroïde a déposé un référé devant le TGI de Paris, lequel sera étudié le 26 janvier. 

Me Lévy prépare encore plusieurs assignations: Castres (Tarn) en janvier, puis plus tard à Montauban, Pau, Albi...

Enfin, une action collective a été lancée devant le TGI de Lyon, où se trouve le siège de Merck pour la France. Le procès est programmé en octobre 2018.

 
170 commentaires - Levothyrox ancienne formule: le tribunal de Saint-Gaudens déboute les plaignants
  • avatar
    gerardju -

    Il est désolant de voir enfler cette polémique qui concerne moins de 1% des malades traités avec la nouvelle formule, qui par ailleurs est plus efficace pour les 99% n'ayant aucun problème.

  • avatar
    papmam4244 -

    comment peut on ou comment savoir si il y a ramification avec l'état ou plus directement avec la ministre de la santé et le laboratoire "qu'elle a deja louangé " avec le tribunal de saint gaudens ce qui expliquerait la divergence avec celui de toulouse .

  • avatar
    medabalo7 -

    Rappelez -vous le scandale du Vioxx, de ce même laboratoire.il a provoqué 40 000 morts aux USA et...zéro en France, officiellement, les autorités sanitaires ayant dédouané Merck de toute responsabilité. Les Français sont donc les clients rêvés pour rentabiliser la nouvelle formule. Ils avaleront la nouvelle formule de gré ou de force avec la bénédiction des autorités sanitaires.
    Quant aux effets secondaires, on dira que c'est de l'hystérie collective orchestrée par les médias.
    C'est le plus total mépris pour les malades!

  • avatar
    caramot -

    quelle HONTE.... après tchernobyl qui n'est pas innocent pour tous ces malades ....on ne reconnait pas les victimes qui souffrent maintenant on ne leur accorde même pas le bénéfice du doute.....ils sont DEBOUTES......il vaut mieux être criminel.....on a le bénéfice du doute..BRAVO LA FRANCE.

  • avatar
    vous13 -

    comme de bien entendu la justice n'est bonne que pour les riches.nous pourrions trainer le conseil de l'ordre des médecins devant les tribunaux car ils sont aussi fautifs que le labo Merck.toute façon il y a un proverbe qui dit les médecins font les cimetières bossus.j'ai mon endocronologue au pied du mur,un jour avec le mèteformine,a un point qu'elle n'a plus me faire une ordonnance.un coup il faut arréter un medicament parcequ'il y a trop longtemps queje consomme mais jamais il m'a dit il faut.alors soit ce sont des marchands de tapis ou ils sont financer pour empoisonner les malades.toujours est il que je vais arreter le traitement.et quoi qu'il arrive nous tiendrons la ministre de la santée comme responsable car elle est pourri que le laboratoire.les politiques d'aujourd'hui ne sont que des voyous de la république.A mort la politique française

    avatar
    grojean -

    Quel charabia, c'est du sport pour comprendre votre texte.Pas de ponctuation, phrases incomplètes; sans compter des préjugés incohérants.Justice pour riche ou pour pauvre,n'est absolument hors sujet; parce que pour le levothyrox,il y a beacoup de patients qui ne se font pas suivre correctement.Les dysfonctionnements de la thyroïdes sont des maladies auto immunes et dont on ne connait pas l'origine;mais dont on connait les symptômes! Donc généralistes et endocrinologues doivent ajuster les traitement tous le six mois environ. D'après vos explications confuses, vous avez aussi du diabète, et votre endocrinologue est aussi diabétologue.Deux maladies distinctes, qui ont des suivis distinct.
    Donc vu le manque de confiance que vous avez envers le corps médical, il faut que vous soyez cohérent ! Allez donc vous faire soigner à l'étranger.Vous pourrez faire la différence.
    En France beaucoup de malades se croient plus intelligents que ceux qui les soignent. C'est pour cela qu'il y a autant de pseudo scandales avec des tordus, unpeu cinglés qui se croient malades avec une nouvelle présentation du lévithyrox!
    La majeur partie se sont fait suivre de manière plus sérieuse,et après un rajustement des dosages du lévothyrox ont retrouvé un équilibre bienfaiteur.D'autres ont changé de médicament et sont maintenant en forme et enfin d'autre des troubles imaginaires.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]