Lieux de travail alternatifs : et si la richesse était ailleurs ?

Lieux de travail alternatifs : et si la richesse était ailleurs ?©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 21 décembre 2017 à 00h09

Les marchés de bureaux dynamiques se trouvent, d'après Savills, de plus en plus en dehors des secteurs prime traditionnels avec la popularité grandissante d'espaces de type tiers-lieux et coworking, remettant ainsi en cause l'attrait des investisseurs pour l'immobilier de bureau de prestige dans les décennies à venir...
 
La société internationale de conseil en immobilier constate que les modes de travail émergents modifient la demande et les niveaux des loyers dans les nouveaux quartiers des villes.

Secteurs périphériques

À moyen et long terme, des secteurs périphériques pourraient devenir les nouveaux marchés prime des bureaux, des types d'actifs alternatifs comme les espaces flexibles, les surfaces de coworking et les tiers-lieux devenant sur certains marchés aussi recherchés que les bureaux traditionnels de classe A.
 
Dans son nouveau rapport "Impacts : l'avenir de l'immobilier mondial", Savills analyse la croissance des loyers de différents secteurs de l'immobilier dans plusieurs grandes villes du monde au cours de la dernière décennie et place chacune d'entre elles sur la nouvelle courbe des loyers Savills. 
 
Il est ainsi possible d'identifier les villes et les secteurs susceptibles d'intéresser les investisseurs en raison de la sécurité offerte par leurs revenus et de leur potentiel de croissance des loyers. Les principaux points à retenir sur le marché des bureaux sont les suivants :

Courbe des loyers

Le taux de croissance enregistré par le marché des bureaux prime depuis 2008 a été le plus fort à San Francisco (+99%), à Shenzhen et Pékin (+71% dans les deux cas) et dans le "West End" à Londres (+69%), avec des quartiers proches du sommet de la courbe des loyers, qu'ils se trouvent en phase de montée avancée, en haut de la courbe ou en début de descente.À Singapour, de fortes baisses ont été observées sur le marché prime (-26%), le plaçant ainsi en bas de la courbe ou à proximité...

Les marchés de bureaux prime bien établis dans des villes comme Londres, Tokyo et San Francisco se trouvent actuellement au sommet de la courbe mais peuvent offrir un refuge sûr pour les investisseurs, les loyers étant susceptibles de rester à un niveau élevé pendant un certain temps.

Il existe encore des opportunités d'investissement d'après Savills, y compris sur les marchés de bureaux des villes situées au sommet de la courbe des loyers. Les villes les plus sûres et dynamiques sur le plan économique sauront en effet maintenir de bons niveaux de loyers et créer des flux de revenus stables pour les investisseurs sur une longue période...

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.