Liste noire des paradis fiscaux : Moscovici préconise des sanctions

Liste noire des paradis fiscaux : Moscovici préconise des sanctions

Le commissaire européen à la fiscalité, Pierre Moscovici, à Bruxelles le 9 novembre 2017

AFP, publié le lundi 12 février 2018 à 10h44

Le commissaire européen aux Affaires économiques, Pierre Moscovici, préconise des sanctions contre les neuf pays de la liste noire de l'Union européenne sur les paradis fiscaux et réclame la transparence sur les engagements pris par les 55 pays de la liste grise.

"Je demande qu'il y ait des sanctions contre les pays de la liste noire", a-t-il déclaré lundi sur France 2, souhaitant "que les fonds du budget de l'UE ou des banques publiques européennes (...) ne transitent pas par les circuits financiers de pays qui sont considérés comme des paradis fiscaux".

Les banques publiques européennes concernées sont la BEI (Banque européenne d'investissement) et la BERD (Banque européenne pour la reconstruction et le développement), a-t-il précisé.

"Nous allons le proposer dans les semaines qui viennent", a-t-il dit.

Le 23 janvier, l'Union Européenne a retiré huit des 17 pays de la liste noire des paradis fiscaux, moins de deux mois après l'avoir établie, au grand dam des ONG.

Ces pays sont passés sur une liste grise de pays qui ont pris des engagements de bonne conduite en matière fiscale.

"Je demande aux ministres des Finances (ndlr: de l'UE) de rendre publics et transparents tous les engagements pris", a répété M. Moscovici, pour qui "la transparence est la mère de toutes les luttes contre la fraude et l'évasion fiscales".

La liste noire de l'UE, adoptée le 5 décembre 2017, --une première dans son histoire-- ne contient plus que neuf pays: Bahreïn, Guam, les Iles Marshall, la Namibie, les Palaos, Samoa, les Samoa américaines, Sainte Lucie ainsi que Trinité et Tobago.

Les huit pays retirés de la liste noire et placés sur la liste grise sont le Panama, la Corée du Sud, les Emirats Arabes Unis, la Tunisie, la Mongolie, Macao, Grenade et La Barbade.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
0 commentaire - Liste noire des paradis fiscaux : Moscovici préconise des sanctions
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]