Londres annonce un projet d'accord sur le Brexit !

Londres annonce un projet d'accord sur le Brexit !
Londres Big ben Royaume-Uni Grande-Bretagne

Boursier.com, publié le mardi 13 novembre 2018 à 19h33

Le marathon des négociations sur le Brexit touche-t-il enfin à sa fin ? Après avoir échoué très près du but en octobre, les négociateurs britanniques et européens ont conclu mardi un nouveau projet d'accord, qui sera examiné mercredi en conseil des ministres à Londres, a annoncé mardi soir le gouvernement britannique dans un communiqué.

"Le cabinet se réunira demain (mercredi) à 14H00 (locale et GMT) pour examiner le projet d'accord que les équipes de négociations ont conclu à Bruxelles et pour décider des prochaines étapes", a ainsi précisé le gouvernement.

Un accord technique sur l'Irlande, le sujet qui fâche

Plus tôt dans la journée, la chaîne de télévision publique irlandaise 'RTE' avait suscité l'espoir, en annonçant la conclusion d'un accord "technique" réglant la question de la frontière entre la République d'Irlande et l'Irlande du Nord, ce sujet étant le principal point d'achoppement dans les négociations.

Selon ces sources, le projet prévoit un mécanisme de garantie pour éviter le retour à une frontière physique entre la République d'Irlande et l'Irlande du Nord. Cette clause dite de "sauvegarde" ("backstop") va prendre la forme d'un accord douanier temporaire pour l'ensemble du Royaume-Uni, avec des mesures spécifiques pour l'Irlande du Nord qui restera plus en phase avec les réglementations du marché unique que le reste du Royaume-Uni.

La livre sterling et l'euro progressent dans l'espoir d'un accord

La livre sterling et l'euro ont rebondi mardi après l'annonce de ces informations. La livre sterling, qui avait perdu 0,9% lundi, rebondissait vivement de 1,1%, à 1,2987$, tandis que l'euro regagnait lui aussi du terrain, progressant de 0,5% à 1,1275$, après avoir chuté lundi de 1%. La monnaie unique européenne reste toutefois à ses plus bas niveaux depuis 16 mois, en juin 2017. Sa progression était limitée par le dossier italien : Rome a refusé de céder aux demandes de Bruxelles et maintient en l'état son projet de budget, qui prévoit un déficit public de 2,4% du PIB en 2019.

A Londres, la Première ministre britannique Theresa May devait rencontrer individuellement dès mardi soir chacun de ses ministres afin de préparer le conseil des ministres du lendemain. Si le projet d'accord entre Mme May et les 27 était validé par le gouvernement, il devrait encore être ratifié par le Parlement britannique avant la fin de l'année.

La prudence reste de mise à Bruxelles

Le suspense n'est donc pas encore terminé, la Première ministre faisant face à des oppositions jusque dans son propre camp. Plusieurs ministres britanniques ont démissionné ces derniers mois face aux multiples désaccords internes, dont Boris Johnson (Affaires étrangères) en juillet, et son frère Jo Johnson (Transports) la semaine dernière.

La prudence restait d'ailleurs de mise, mardi soir à Bruxelles, où la Commission européenne ne confirmait ni n'infirmait officiellement la conclusion du projet d'accord. En octobre dernier, un accord sur la frontière irlandaise était en déjà en passe d'aboutir, mais il a échoué au dernier moment, une partie des "brexiters" et des unionistes irlandais refusant le texte de compromis.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.