Londres déconseille le vaccin Pfizer aux personnes avec des antécédents d'allergies sévères

Londres déconseille le vaccin Pfizer aux personnes avec des antécédents d'allergies sévères
Pfizer laboratoire pharmaceutique

Orange avec Boursier.com, publié le mercredi 09 décembre 2020 à 15h08

Deux personnes ont présenté des effets indésirables lors des premières injections, qui ont démarré mardi au Royaume-Uni.

Deux personnes ont présenté des effets indésirables lors des premières injections, qui ont démarré mardi au Royaume-Uni.

Le Royaume-Uni a débuté mardi sa campagne massive de vaccination, donnant la priorité aux personnes âgées et aux professions les plus exposées. L'autorité britannique des médicaments (MHRA) a déconseillé aux personnes ayant des antécédents de réactions allergiques sévères l'inoculation du vaccin Pfizer-BioNTech contre le COVID-19, deux personnes ayant présenté des effets indésirables lors des premières injections.

Le protocole a été modifié après une réaction anaphylactique (allergique) provoquée par l'injection du vaccin chez deux employés du NHS, a indiqué Stephen Powis, le directeur du système de santé publique britannique, précisant que "les deux se remettent bien".

Mesure préventive

La MHRA a déclaré que cette nouvelle recommandation était "préventive", tandis que son chef, le Dr June Raine, a insisté sur le fait que cette réaction n'avait pas été observée lors des essais cliniques.

Selon Pfizer, les personnes ayant des antécédents de réactions allergiques graves étaient exclues de leurs essais en phase finale.

La MHRA a annoncé qu'elle enquêterait à ce sujet, initiative soutenue par Pfizer UK et BioNTech.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.