Loto du patrimoine : "On me saborde", déplore Stéphane Bern

Loto du patrimoine : "On me saborde", déplore Stéphane Bern©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 19 novembre 2019 à 07h21

Nouveau coup de colère de l'animateur de télévision, chargé par l'Elysée du loto du patrimoine, alors que le gouvernement aurait décidé d'annuler discrètement 25 millions d'euros de crédits alloués au patrimoine...

Le gouvernement joue-t-il avec la générosité des Français ? C'est ce qu'estime Stéphane Bern, chargé par l'Elysée d'une mission sur le patrimoine en péril. La raison de sa colère ? La décision du gouvernement "d'annuler discrètement 25 millions d'euros de crédits alloués au patrimoine", dans le projet de loi de finances rectificative 2019, explique le site internet de la chaîne Public Sénat...

Cette somme est un peu plus élevée que les 22 millions d'euros rapportés en 2018 par le Loto du patrimoine... "On me saborde ! On m'envoie au combat et on me tire une balle dans le dos !", déplore Stéphane Bern, interrogé par publicsenat.fr.

L'animateur de télévision n'est d'ailleurs pas le seul à dénoncer cet arbitrage, le rapporteur LR du budget au Sénat, Albéric de Montgolfier ayant dénoncé "une escroquerie". Le président PS de la commission des finances du Sénat, Vincent Eblé parle de son côté d'un "tour de passe-passe".

En attendant que le @gouvernementFR renonce à son coup de rabot et respecte sa promesse, je continue à me mobiliser avec les Français pour le #LotoPatrimoine car seule compte notre responsabilité devant l'Histoire de sauver le patrimoine en péril ! @fond_patrimoine @MinistereCC https://t.co/DCkpstbMxE
- Stéphane Bern (@bernstephane)

Nouveau "coup de colère"

"J'ai informé le chef de l'Etat, auprès de qui j'avais obtenu un arbitrage favorable l'an dernier. Il n'était pas au courant", affirme l'animateur télé...

Selon un rapport parlementaire remis en janvier, la vente des 12 millions de tickets mis en jeu en 2018 a rapporté environ 22 millions d'euros à la "Fondation du patrimoine", auxquels s'ajoutent 5,5 millions provenant d'opérations de mécénat menées parallèlement.

Ce n'est pas la première fois que Stéphane Bern hausse le ton. L'an dernier, le gouvernement avait décidé une taxation de ce loto, finalement maintenue mais compensée à hauteur de 21 millions d'euros après son coup de colère...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.