Lunettes : l'UFC lance un comparateur de prix

Lunettes : l'UFC lance un comparateur de prix
Lunettes vue opticien

Boursier.com, publié le jeudi 18 janvier 2018 à 16h00

L'UFC-Que Choisir part une nouvelle fois en guerre contre les lunettes trop chères. Pour aider les consommateurs et faire jouer la concurrence, l'association lance un comparateur de devis, qui sera accessible gratuitement jusqu'à la fin du mois de février via son site internet. Elle dénonce dans un communiqué des prix toujours trop élevés : 316 euros en moyenne pour une monture équipée de verres simples, et 613 euros avec des verres progressifs, malgré l'arrivée de sites de vente en ligne ou d'enseignes d'optique low-cost.

Trop d'écarts de prix

Si l'UFC propose cet outil, c'est qu'elle juge que les écarts de tarifs pratiqués sont "faramineux". Après avoir passé au crible 250.000 devis, elle a constaté que pour une même correction, les prix des verres varient au moins du simple au double selon l'opticien. "Pour un adulte équipé de verres progressifs haut de gamme, l'écart est encore plus marqué, avec jusqu'à 300 euros d'économies potentielles (de 399 euros à 711 euros la paire de verres pour une correction identique)", écrivent les auteurs de cette étude.

Mise en garde

Le comparateur est lancé alors que le gouvernement débute les consultations pour définir les modalités d'une offre sans reste à charge pour les lunettes, audioprothèses et soins dentaires, d'ici à la fin du quinquennat. "Pour l'UFC-Que Choisir, si l'objectif est naturellement louable, celui-ci ne doit pas pour autant conduire à une augmentation des primes de complémentaire santé, déjà en hausse de 43% depuis 2006", déclare l'association. Elle insiste sur le fait que pour être efficace, la réforme devra permettre que les offres sans reste-à-charge soient "de qualité et proposées largement par les professionnels".

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.