Malgré les restrictions, 75% des Français pensent que les familles se réuniront pour Pâques

Malgré les restrictions, 75% des Français pensent que les familles se réuniront pour Pâques
Covid-19 France

Orange avec Boursier.com, publié le vendredi 26 mars 2021 à 16h02

Pour autant, seuls 36% des Français prévoient de retrouver leurs proches pour l'occasion, selon un sondage Ifop-Fiducial pour 'CNews' et 'SudRadio'.

Pour autant, seuls 36% des Français prévoient de retrouver leurs proches pour l'occasion, selon un sondage Ifop-Fiducial pour 'CNews' et 'SudRadio'.

Le gouvernement a été clair sur le sujet : "il n'y aura pas d'exception pour les repas de famille" à l'occasion du week-end de Pâques, a indiqué le Premier ministre Jean Castex, alors que la liste des départements confinés s'est allongée. L'Aube, le Rhône et la Nièvre vont en effet rejoindre les 16 départements reconfinés depuis le 20 mars à partir de vendredi minuit.

S'il n'y aura pas de mesures dérogatoires dans ces départements, les Français s'attendent à voir de nombreuses réunions de famille pour le week-end pascal, selon un sondage Ifop-Fiducial pour 'CNews' et 'SudRadio'.

Pour 75% des Français, les familles se retrouveront pour fêter l'événement les 3 et 4 avril. Pour autant, seuls 36% des personnes interrogées ont confié qu'ils retrouveront leurs proches pour l'occasion. Ce chiffre monte à 48% pour les moins de 35 ans.

75% des retraités respecteront les consignes

D'autre part, parmi les sondés franciliens, 78% affirment qu'ils respecteront les consignes du gouvernement et ne se retrouveront pas ainsi en famille lors du week-end de Pâques, et 75% des retraités, considérés comme plus fragiles face au Covid-19, assurent également rester prudents pour l'événement.

Mercredi, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a tenu à répéter qu'il n'y aura pas d'allègement des restrictions pour le week-end pascal. "En tout cas pas dans les départements concernés" par ces mesures, a-t-il précisé sur 'BFMTV-RMC'. "Mais les offices religieux pourront se tenir, dans les horaires prévus avant le couvre-feu, donc avant 19 heures... ", a-t-il ajouté.

Les contrôles vont s'intensifier dès ce vendredi

Alors que la situation épidémique est "critique avec l'entrée en action de la troisième vague et la prédominance du variant britannique", Matignon a de son côté indiqué ce vendredi dans un communiqué que les contrôles vont "s'intensifier dès ce jour", dans les "gares, aéroports et péages routiers", tout en "poursuivant les contrôles de respect des gestes barrières" pour lutter contre le Covid-19, dès ce vendredi.

L'objectif pour le gouvernement est de limiter au maximum les déplacements, surtout dans la perspective des vacances de Pâques, alors qu'Emmanuel Macron a mis en garde, jeudi soir après un Conseil européen en visioconférence, les Français sur les semaines à venir qui seront "difficiles".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.