Masque obligatoire en entreprise : 38% des salariés ne veulent pas le porter

Masque obligatoire en entreprise : 38% des salariés ne veulent pas le porter
Masque en entreprise

Boursier.com, publié le lundi 24 août 2020 à 10h40

Malgré cette opposition, 62% des Français porteront un masque dans leur société, selon un sondage Qapa.

A la rentrée, le port du masque sera obligatoire en entreprise dans tous les espaces de travail clos et partagés, y compris dans les open-spaces, afin de limiter la propagation du Covid-19. Mais selon un sondage dévoilé ce lundi par le site Qapa, plus d'un salarié sur quatre (38%) ne veut pas en porter sur le lieu de travail.

Dans le détail, ils sont plus de 12% à refuser cette protection si elle n'est pas obligatoire et plus de 26% qui ne suivront pas le port imposé par le gouvernement à partir du 1er septembre, selon cette enquête réalisée entre le 17 et 21 août auprès de 4,5 millions de candidats sur la plateforme.

Si la volonté n'y est pas, une majorité de salariés se soumettra à cette obligation. "Malgré cette opposition, 62% des Français vont porter un masque dans leur société : 36% le feront par obligation et 25% le feront volontairement", précise ainsi le site spécialisé dans l'intérim.

Les entreprises prêtes pour la rentrée ?

Obligation du port du masque ou pas, l'étude souligne que les entreprises françaises sont encore bien loin de toutes être prêtes pour la rentrée. Ainsi, 11% des Français affirment qu'aucun protocole sanitaire n'a été mis en place et 28% ignorent si c'est le cas. Seuls 61% des salariés devront suivre des directives précises imposées par leur direction pour leur retour au travail.

Pour rappel, le ministre délégué aux Petites et moyennes entreprises (PME) Alain Griset avait indiqué la semaine dernière que le non-respect du port du masque pourra être "considéré comme une faute". "Si un salarié refuse de porter le masque, l'employeur lui fera les remarques, pourra lui donner un avertissement", avait-il précisé.

Des dérogations ?

Sur 'Europe 1' ce lundi, la ministre du Travail Elisabeth Borne a de son côté expliqué que l'obligation du port du masque en entreprise pourrait faire l'objet de dérogations dans certaines situations. "Je souhaite que l'on puisse regarder les dérogations qui seront possibles à la fois pour les activités pour lesquelles c'est très pénalisant, mais aussi quand on voit qu'on a d'autres façons de se protéger, lorsque la distanciation physique est amplement respectée", a-t-elle affirmé.

La rentrée s'annonce par ailleurs tendue pour les salariés. "Même après l'été, la crainte du coronavirus est encore bien présente dans l'esprit des Français", selon Qapa. Ainsi, plus de 56% des personnes interrogées craignent de reprendre le travail et d'augmenter ainsi le risque d'être contaminés par le virus. Selon Santé Publique France, 24% des clusters repérés depuis le mois de mai se sont formés en entreprises.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.