Masques : 175 millions d'euros de chiffre d'affaires dans la grande distribution

Masques : 175 millions d'euros de chiffre d'affaires dans la grande distribution
Port du masque obligatoire dans les lieux publics clos.

Boursier.com, publié le lundi 20 juillet 2020 à 16h09

Le port du masque est désormais obligatoire dans les lieux publics clos pour lutter contre la propagation du Covid-19...

Alors que le port du masque est désormais obligatoire dans les lieux publics clos pour lutter contre la propagation du Covid-19, les ventes de masques dans les grandes surfaces ont généré un chiffre d'affaires de 175 millions d'euros depuis le 4 mai dernier, selon le panéliste Nielsen. Sur les 10 dernières semaines, les masques ont ainsi représenté 14% de la croissance des produits de grande consommation.

Dans le détail, les ventes ont été plus fortes la semaine du 11 au 17 mai, soit la première semaine du déconfinement en France, avec 37 millions d'euros. Elles ont ensuite reculé pour atteindre 8 millions d'euros depuis la mi-juin. Sur la semaine du 6 au 12 juillet, le cabinet a toutefois noté un rebond des ventes, avec un chiffre d'affaires de 10 millions d'euros.

Pour rappel, toutes les enseignes alimentaires sont autorisées depuis début mai à vendre des masques grand public (en tissu et réutilisables) et des masques à usage unique. A noter que la plupart d'entre elles se sont engagées à vendre les masques chirurgicaux à prix coûtant.

Un rebond avec l'obligation dans les lieux publics clos ?

La décision du gouvernement de rendre obligatoire le port du masque depuis ce lundi dans tous les espaces publics clos pourrait par ailleurs engendrer un nouveau rebond des ventes dans les semaines à venir. La liste des lieux publics clos, où le port du masque est imposé, a été dévoilée par le ministre de la Santé Olivier Véran. Le masque devient désormais obligatoire notamment dans les commerces, "les établissements recevant du public", les "marchés couverts" ou encore les banques... Les réfractaires risquent une amende de 135 euros.

En parallèle, les gels hydroalcooliques, considérés comme un autre moyen de protection contre le Covid-19, représentent un chiffre d'affaires de 78 millions d'euros. Le cabinet note un pic lors de la première semaine du déconfinement (8 millions d'euros). Les ventes se sont ensuite progressivement repliées, pour se fixer à un niveau de 3 millions d'euros par semaine.

228 euros par mois pour une famille ?

Le budget mensuel risque d'augmenter rapidement avec la nouvelle obligation de porter un masque dans les lieux publics clos. Selon les calculs du 'Parisien', cela peut constituer un budget de 228 euros pour une famille de quatre personnes dont deux enfants de plus de 11 ans, pour qui le masque est à porter dans les mêmes conditions que pour les adultes. Le masque en tissu reste une alternative moins onéreuse, avec un budget mensuel de 96 euros pour une famille de quatre personnes.

Encadré par la loi, le prix maximum de vente aux consommateurs des masques à usage unique est fixé à 95 centimes d'euros toutes taxes comprises l'unité, soit 47,50 euros la boîte de 50 masques. Quant au prix du gel hydroalcoolique, il reste plafonné à 2,64 euros pour un flacon de 100 ml, 1,76 euro pour un flacon de 50 ml. Pour ceux de 300 ml, il reste à 4,40 euros...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.