Masques : "Il n'y aura aucun problème de stock", assure Agnès Pannier-Runacher

Masques : "Il n'y aura aucun problème de stock", assure Agnès Pannier-Runacher
Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée à l'Industrie.

Boursier.com, publié le jeudi 23 juillet 2020 à 13h43

La ministre déléguée à l'Industrie estime que les stocks de masques en France étaient "largement en capacité de servir tous les Français"...

Depuis le 20 juillet, le port du masque est obligatoire dans les espaces publics clos pour enrayer une reprise de la pandémie de Covid-19. Les réfractaires risquent une amende de 135 euros. Mais y'en aura-t-il pour tous les Français ? "Oui, nous en sommes en sûr", a assuré ce jeudi la ministre déléguée à l'Industrie, invitée de la matinale de 'BFMTV-RMC'.

"Il n'y aura aucun problème de stock de masques en France", a insisté Agnès Pannier Runacher, avant de préciser : "On a une production française", celle-ci représente "50 millions par semaine de masques sanitaires... Pour donner une idée, on était à 3,5 millions de masques en début d'année".

Concernant les masques grand public, "on a une capacité de production, qui n'est pas activée aujourd'hui parce qu'on a trop de capacité de production en France, de 25 millions de masques textile lavables réutilisables", a ajouté la ministre déléguée.

Préférer les masques réutilisables en tissu

Agnès Pannier-Runacher a d'ailleurs appelé les Français à privilégier les masques réutilisables en tissu. Selon elle, ces masques grand public "sont très filtrants - plus de 90% des particules de 3 microns -, beaucoup plus écologiques, bien meilleurs pour votre budget, et pour l'essentiel ils sont fabriqués en France".

"Que ce soit en termes de circuit de distribution, en termes de capacité de production, on est très largement en capacité de servir tous les Français", a-t-elle répété. Pour rappel, ces masques sont vendus en grande distribution, dans les commerces ou en pharmacie.

40 millions de masques distribués aux plus précaires

Sur 'France 2' mercredi, le ministre de la Santé a par ailleurs annoncé que 40 millions de masques seront distribués aux Français les plus précaires, tentant ainsi d'éteindre une controverse sur le coût que représentent pour les plus pauvres ces dispositifs de protection face au Covid-19.

"La France ne laissera pas des personnes dans l'impossibilité de s'équiper en masques... Nous allons envoyer 40 millions de masques grand public de manière à fournir 7 millions de Français qui sont au niveau du seuil de pauvreté, qui sont bénéficiaires de la complémentaire santé", a expliqué Olivier Véran.

Emmanuel Macron a toutefois écarté définitivement la gratuité des masques pour tous, estimant que "l'Etat et le contribuable français n'ont pas vocation à payer des masques pour tout le monde tout le temps". "Notre rôle, nous Françaises, Français et avec les Européens, c'est de sécuriser dans la période qui vient les stocks, la production, qu'il s'agisse des masques grand public, des masques pour nos soignants, mais également des respirateurs, des produits pharmaceutiques dont nous avons besoin et de notre capacité à produire un vaccin", avait précisé le président de la République...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.