Masques : vers une baisse des prix à la rentrée ?

Masques : vers une baisse des prix à la rentrée ?
Port du masque obligatoire dans les lieux publics clos.

Boursier.com, publié le lundi 10 août 2020 à 11h59

Alors que les masques sont désormais obligatoires à l'extérieur dans de nombreuses villes de France, certains acteurs de la grande distribution prédisent une baisse des prix dès la rentrée..

Des masques moins chers à la rentrée ? Alors que les masques sont désormais obligatoires à l'extérieur dans de nombreuses villes de France, certains acteurs de la grande distribution prédisent une baisse des prix dans les semaines à venir. Pour le président des enseignes Intermarché et Netto Thierry Cotillard, ils diminueront dès la rentrée prochaine.

"Les masques vont devenir un produit d'appel au même titre que le Coca-Cola ou le Nutella, toutes les enseignes s'apprêtent à faire des offres commerciales pour la rentrée", a-t-il assuré dans un entretien au 'Journal du Dimanche'.

Face à la crainte d'une deuxième vague et l'obligation de se protéger dans les transports, les espaces publics clos, et désormais à l'extérieur dans de nombreuses villes, comme dans certaines zones de Paris et d'Île-de-France, les Français cherchent de nouveau à se procurer des masques...

Des coûts d'approvisionnement réduits

Après avoir atteint un niveau record de 37 millions d'euros du 11 au 17 mai (soit la première semaine du déconfinement), le chiffre d'affaires de la grande distribution sur ce produit avait chuté à 9 milliards d'euros du 22 au 28 juin, selon le panéliste Nielsen. Mais avec l'obligation de porter un masque dans les espaces publics clos, les ventes sont reparties à la hausse avec un chiffre d'affaires de 27 millions d'euros la semaine du 13 au 19 juillet et de 24 millions entre le 20 et le 26 juillet...

Face à cette tendance qui devrait s'accélérer à la rentrée, les distributeurs se tiennent prêts et continuent de s'approvisionner, en passant de nouvelles commandes auprès de leurs fournisseurs et en acceptant d'être livrées dans plusieurs semaines par bateau, ce qui réduirait significativement leurs coûts. "On n'est plus obligé de faire voyager des boîtes de Kleenex en première classe", explique un acheteur d'une grande entreprise française à au 'JDD', alors que l'avion représentait "entre un tiers et la moitié du prix du masque".

Des tarifs divisés par deux ?

Ainsi, Intermarché a déjà assuré qu'il proposera des nouveaux prix à la rentrée, tandis que Carrefour, qui anticipe aussi des prix plus abordables au mois de septembre, dit préférer ne pas "entrer dans une compétition des enseignes sur ce produit". A noter par ailleurs que les enseignes qui commencent à recevoir leurs commandes doivent d'abord écouler les stocks de masques reçus pour un coût plus onéreux au plus fort de la crise...

Selon l'hebdomadaire, les tarifs actuels devraient prochainement être divisés par deux. Alors qu'une boîte de 50 masques coûte actuellement en moyenne 25 euros, elle pourrait être vendue aux alentours de 12 euros à la rentrée...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.