Mulan, le prochain Disney, accessible surtout sur le petit écran

Mulan, le prochain Disney, accessible surtout sur le petit écran©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 05 août 2020 à 10h45

"Mulan" sortira en salles le 4 septembre dans les pays où la plateforme Disney+ n'est pas disponible et les cinémas ont rouvert. Pour le visionner sur la plateforme, les Américains devront débourser 30 dollars.

Le nouveau long-métrage "Mulan" des studios Walt Disney sera accessible dans de nombreux pays en septembre directement sur Disney+, la plateforme de vidéo en ligne de la compagnie. Cette décision intervient alors que l'incertitude plane toujours aux Etats-Unis sur la date de réouverture des principales salles de cinéma, fermées depuis mi-mars à cause de la pandémie de coronavirus.

Le directeur général Bob Chapek, qui s'exprimait lors d'une conférence téléphonique avec des investisseurs après la publication des résultats trimestriels du groupe, a indiqué que les abonnés américains de Disney+ devront débourser 30 dollars pour pouvoir visionner "Mulan" à domicile.

Le 4 septembre dans les cinémas ouverts

Le coût de la location du film variera légèrement dans d'autres pays, a-t-il précisé, parmi lesquels le Canada, l'Australie, la Nouvelle-Zélande et certaines régions d'Europe de l'Ouest.

"Mulan" sortira en salles le 4 septembre dans les pays où la plateforme Disney+ n'est pas disponible et les cinémas ont rouvert, a dit le dirigeant de Disney.

Des résultats pas si catastrophiques

Walt Disney a publié mardi des résultats trimestriels moins mauvais que prévu dégageant un bénéfice ajusté dans le contexte de la pandémie de coronavirus qui a entraîné la fermeture de parcs, de cinémas et l'annulation d'événements sportifs dans le monde entier. Les investisseurs ont préféré voir le verre à moitié plein, en se concentrant sur la performance des divisions, notamment des parcs et des médias, dont les pertes n'ont pas été aussi importantes que prévu.

La fermeture des parcs d'attraction au cours du trimestre a entraîné une perte d'exploitation de 1,96 milliard de dollars (1,63 milliard d'euros) dans le secteur des parcs et des produits de consommation. Alors même que quatre de ses six parcs ont rouvert leurs portes, les règles de distanciation sociale ont pesé sur le nombre de visiteurs autorisés.

Le segment des médias, qui inclue la chaîne sportive ESPN et les chaînes Disney, a connu une hausse de 48% de son résultat d'exploitation qui se portait à 3,15 milliards de dollars.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.