Muriel Pénicaud entendue comme témoin assisté dans le dossier Business France

Muriel Pénicaud entendue comme témoin assisté dans le dossier Business France©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 22 mai 2018 à 14h55

Elle doit s'expliquer sur une coûteuse soirée de promotion de la French Tech, en janvier 2016 à Las Vegas... La ministre française du Travail, Muriel Pénicaud, était entendue mardi matin au pôle financier du tribunal de Paris en tant que témoin assisté dans le cadre de l'affaire Business France.

La justice enquête sur les conditions dans lesquelles cet établissement public chargé de promouvoir la France auprès des investisseurs étrangers, alors dirigé par Muriel Pénicaud, a confié au publicitaire Havas l'organisation d'un événement autour d'Emmanuel Macron. Alors ministre de l'Economie, il avait été l'invité vedette de cet événement de promotion de la "French Tech".

Le parquet de Paris a ouvert en juillet une information judiciaire pour favoritisme et recel de favoritisme. Les juges chargés du dossier, Renaud Van Ruymbeke, Dominique Blanc et Charlotte Bilger, ont entendu en septembre 2017 une ex-collaboratrice de Muriel Pénicaud, Fabienne Bothy-Chesneau, ancienne directrice de la communication de BF.

Pas d'irrégularité ?

Muriel Pénicaud et Havas, filiale de Vivendi, se défendent de toute irrégularité, un accord cadre conclu avec BF en juin 2015 permettant au publicitaire d'organiser ce type d'événement sans nouvelle mise en concurrence.

Havas précise que ce marché pour une campagne intitulée "Créative France" lui a été attribué le 2 juin 2015 après un appel d'offres publié au Journal officiel de l'Union européenne.

Le publicitaire facturera ainsi à BF 6,666 millions d'euros hors taxe sur 18 mois, dont 315.000 euros pour la soirée French Tech de Las Vegas. Somme qui sera ramenée à 289.000 euros et que BF ne règlera finalement qu'en mars 2017, après deux rapports commandés par MurielPénicaud à Ernst&Young.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.