Musique : le marché français remercie le streaming et le vinyle

Musique : le marché français remercie le streaming et le vinyle©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le jeudi 15 février 2018 à 16h50

Le marché de la musique a progressé en 2017 pour la deuxième année consécutive, selon les chiffres dévoilés par le Snep, le principal syndicat des producteurs. La progression du chiffre d'affaires pour les CD, vinyles et le numérique est de +3,9% en 2017, à 723 millions d'euros, après une hausse de +5,4% en 2016. "Résultat des efforts déployés par les producteurs et toute une filière pour s'adapter à la nouvelle donne numérique, cette reprise est encourageante. Mais si la reprise se dessine, elle est encore fragile", note le Snep dans un communiqué.

Le streaming, moteur de cette croissance, poursuit sa progression, avec un bond des revenus de 23% en 2017 (+37% par rapport à 2016), à 243 millions d'euros. Il matérialise 42% des revenus du marché total. "C'est l'abonnement qui génère l'essentiel de la valeur créée : il représente, à lui seul, 83% des revenus du streaming et 35% des revenus du marché", notent les auteurs de cette étude. Si la progression du nombre d'abonnés se poursuit à un rythme un peu moins soutenu, + 500.000 en 1 an, soit 4,4 millions d'abonnés, elle est compensée par une part plus importante des abonnements payants, hors "bundle" avec un opérateur téléphonique.

Le streaming, gros succès

Selon le baromètre SNEP/GFK Music Usages 2017, 42% des français déclarent écouter leurs artistes sur les plateformes de streaming, pas seulement les jeunes, puisqu'un "streamer" sur quatre est âgé de plus de 50 ans. Pour ceux qui l'ont adopté, c'est même devenu le principal moyen d'écoute de musique.

L'engouement des consommateurs pour le vinyle a lui aussi soutenu le marché. Les volumes ont été multipliés par quatre en cinq ans, mais ne représente que 12,2% du chiffre d'affaires physique, précise le Snep. Alors qu'en 2007, le marché reposait presque exclusivement sur les ventes de supports physiques (92.8%), il présente aujourd'hui une quasi-parité entre les revenus issus du numérique (48,8%) et ceux du physique (51.2%). Le modèle de l'achat cohabite désormais avec le modèle de l'accès.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - Musique : le marché français remercie le streaming et le vinyle
  • avatar
    chavanoz -

    a qui rapport il puisse que l'ont vend du vent