Nintendo s'envole en Bourse, sa console Switch en voie d'être vendue en Chine

Nintendo s'envole en Bourse, sa console Switch en voie d'être vendue en Chine
Pendant une présentation de Nintendo à Tokyo, en janvier 2017

AFP, publié le vendredi 19 avril 2019 à 04h31

L'action du pionnier japonais des jeux vidéo Nintendo s'envolait de près de 15% vendredi matin à la Bourse de Tokyo, dopée par des informations de presse annonçant l'approbation des autorités pour la vente de sa console Switch en Chine avec un jeu de la saga Super Mario Brothers.

Le titre Nintendo est monté dans les premiers échanges jusqu'à 39.450 yens (+14,85%), les courtiers disant espérer un succès de cette console familiale, semi-fixe et semi-portable.

Tencent avait formulé une demande auprès d'autorités de sa région pour obtenir l'autorisation de vendre la Switch accompagnée d'une version spéciale du jeu Super Mario Brothers U Deluxe.

Selon un avis émanant d'une instance locale de la province de Canton consulté par l'AFP, Tencent a reçu le feu vert pour la distribuer.

L'accord aurait une portée nationale, selon des analystes cités par le quotidien économique Nikkei, d'où l'enthousiasme des investisseurs, même si le groupe Nintendo, lui, est beaucoup plus prudent.

"Les autorités de la Culture ont publié une liste dans laquelle apparaît effectivement le nom Tencent pour la console Nintendo Switch. Cela signifie que le processus est en cours", a expliqué à l'AFP un porte-parole de la firme siégeant à Kyoto (ouest).

Cet affichage public est valable une semaine (jusqu'au 24 avril), au cas où quelqu'un ait une objection à émettre. "Il y a certes des informations de presse assurant que c'est approuvé, mais il est trop tôt pour dire cela, du moins sur la base de ce document", a insisté le porte-parole. "Ce n'est qu'une partie du processus", selon lui.

Selon des courtiers cités par l'agence Bloomberg, compte tenu de la notoriété planétaire de Mario, si la Switch était effectivement vendue en Chine, elle aurait des chances d'y rencontrer un grand succès.

Ce serait un événement pour Nintendo de voir un de ses produits approuvé en Chine sous sa propre marque. Selon le porte-parole, des versions de la console Nintendo 64 (N64) ou de la DS avait été certes été vendues sur le sol chinois, mais sous la marque iQue.

Pékin avait totalement suspendu en 2000 les ventes de consoles de jeux vidéo en raison de supposés effets négatifs sur la jeunesse, mais celles-ci restaient facilement accessibles au marché noir.

Le gouvernement avait formellement levé l'interdiction début 2014, autorisant les groupes étrangers établis dans la zone franche de Shanghai à vendre via ce territoire leurs produits dans le pays.

Le géant américain de l'électronique Microsoft avait commencé à écouler sa console XBox One dans la foulée.

La gamme PlayStation 4 de Sony est pour sa part commercialisée en Chine depuis 2015, avec des jeux sélectionnés par les autorités.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.