Noël : les Français prévoient de dépenser 603 euros

Noël : les Français prévoient de dépenser 603 euros
Noël décor

Boursier.com, publié le mardi 24 novembre 2020 à 10h40

Malgré les conséquences économiques de la crise sanitaire, les Français ont décidé de dépenser davantage cette année pour les fêtes de Noël...

Dans ce contexte de crise sanitaire, les Français semblent bien décidés à dépenser plus cette année pour Noël. Selon la quatrième édition de l'enquête "Budget, stratégies financières et bons plans des Français pour Noël" menée par Cofidis et réalisée en partenariat avec Rakuten et l'institut CSA Research, les ménages français comptent dépenser 603 euros à cette occasion, soit 54 euros de plus qu'en 2019.

"Après une année compliquée, les Français ont envie de profiter pendant les fêtes de Noël, malgré la crainte de ne pas être en famille. Le budget global est en hausse par rapport à l'an dernier, tiré par les cadeaux", explique Mathieu Escarpit, directeur marketing de Cofidis.

En effet, les cadeaux restent le premier poste de dépenses. Avec un budget de 372 euros, ce poste de dépenses est en hausse successive depuis ces dernières années (+17 euros par rapport à 2019 et +32 euros par rapport à 2018).

Des inégalités

Les cadeaux sont suivis par les repas, dont le budget reste relativement stable (134 euros, soit +3 euros par rapport à 2019), les décorations (28 euros), la tenue (26 euros) et les transports (22 euros). "S'il faut faire des concessions, les Français toucheront avant tout aux budgets dédiés à la tenue (27% d'entre eux ; -8 euros par rapport à 2019) et à la décoration (15% ; -5 euros).

Malgré la situation sanitaire, les fêtes de fin d'année restent un évènement prioritaire. Cofidis publie la 4ème édition de son étude: "Budget, stratégies financières et bons plans des Français pour Noël" réalisée avec l'@InstitutCSA & @RakutenFrance
- Cofidis (@Cofidis)

Sans surprise, les catégories socioprofessionnelles aisées sont celles qui débourseront le plus à Noël, avec un budget moyen de 767 euros, soit 215 euros de plus que l'an dernier. Chez les cadres et les professions intellectuelles supérieures, les dépenses atteindront même 877 euros. A l'inverse, la crise économique a impacté le budget des moins aisés. Ainsi, les ouvriers dépenseront 87 euros de moins que l'année dernière.

L'épargne "forcée" mise à contribution

Pour financer les cadeaux, les Français puiseront avant tout dans leur budget dédié aux dépenses courantes (67% ; -1 point), utiliseront des chèques ou bons cadeaux (30% ; +1 point) ou piocheront dans leur épargne personnelle (28% ; +7 points), souligne par ailleurs l'enquête.

"Les conséquences de la crise sanitaire sur le pouvoir d'achat des Français sont bien présentes et on observe la mise en place de nouvelles stratégies financières chez les Français : plus d'anticipation dans les dépenses de Noël, plus d'achats lors des périodes promotionnelles et l'utilisation de l'épargne cumulée pendant la crise et du paiement en plusieurs fois", analyse Mathieu Escarpit.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.