Norvège: taux d'intérêt inchangé mais hausse probable en septembre

Norvège: taux d'intérêt inchangé mais hausse probable en septembre
Le gouverneur de la banque de Norvège, Øystein Olsen, à Oslo, le 27 février 2018

AFP, publié le jeudi 21 juin 2018 à 11h33

La Banque de Norvège a, sans surprise, laissé son taux directeur inchangé jeudi, au plus bas historique de 0,5%, mais a indiqué qu'une hausse, la première depuis plus de sept ans, surviendrait "très probablement" en septembre.

Le gouverneur de la banque, Øystein Olsen, qui laissait jusqu'à présent entrevoir un resserrement de la politique monétaire "après l'été", s'est cette fois-ci montré plus précis en indiquant que "le taux directeur sera(it) très probablement relevé en septembre 2018".

Ces propos confortent les attentes de la plupart des économistes.

"Comme attendu, la Banque de Norvège laisse toujours entrevoir une hausse en septembre mais semble encore plus déterminée qu'auparavant", a commenté Kyrre Aamdal chez DNB Markets.  

Les taux norvégiens languissent au niveau historiquement bas de 0,5% depuis mars 2016. Leur dernière hausse remonte à mai 2011.

Après un trou d'air lié à la baisse du prix des hydrocarbures à compter de la mi-2014, la Norvège a renoué avec une croissance économique vigoureuse.

Dans son projet de budget révisé présenté en mai, le gouvernement de droite a confirmé sa prévision de croissance de 2,5% pour 2018 et de 2,6% pour 2019, ce qui lui permet de restreindre ses ponctions dans son énorme fonds souverain.

Le pays nordique est le plus gros producteur de pétrole et de gaz naturel d'Europe de l'Ouest.

Lors d'une conférence de presse, M. Olsen a relevé les risques d'une croissance mondiale moins élevée que prévu "entre autres à la lumière du protectionnisme croissant" mais a noté que la politique monétaire norvégienne n'avait plus lieu d'être expansive.

"Les incertitudes sur les effets de taux plus élevés plaident pour qu'on procède prudemment", a-t-il dit, en promettant "une remontée graduelle des taux dans les années à venir".

Selon la Banque de Norvège, le taux directeur devrait légèrement dépasser 2% en 2021.

Si l'inflation reste faible dans le pays scandinave, en-deçà de l'objectif officiel de 2%, elle devrait s'accélérer à en juger par le taux élevé d'utilisation des capacités, a-t-elle fait valoir.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU