Notre-Dame-des-Landes : José Bové a un plan !

Notre-Dame-des-Landes : José Bové a un plan !
José Bové,

Boursier.com, publié le vendredi 05 janvier 2018 à 12h11

Alors que le Premier ministre français, Edouard Philippe, consulte actuellement les élus locaux avant une décision, prévue d'ici la fin du mois, sur la construction ou non d'un aéroport à Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), le scénario d'un réaménagement de l'actuel aéroport de Nantes semble plus que jamais tenir la corde... En attendant, sénateurs et députés de Loire-Atlantique seront reçus à Matignon jusqu'à la semaine prochaine, ainsi que les maires et présidents d'intercommunalités concernés par le projet d'aéroport du Grand-Ouest.

L'entourage d'Emmanuel Macron a toutefois fermement démenti auprès de l'agence Reuters qu'une décision ait déjà été prise. Seule certitude, la ZAD devra être remise à plat...

José Bové en soutien

Interrogé sur Europe1, le député européen José Bové dit participer à l'élaboration d'un projet inspiré sur celui utilisé sur le plateau du Larzac au début des années 80...

Soutenu par le ministre Nicolas Hulot, il plaide pour une solution négociée qui permette aux agriculteurs de la ZAD de conserver leur activité : "Je pense que si cette idée est en train d'être reprise, c'est qu'il faut sortir de l'expropriation, c'est-à-dire remettre à plat la situation foncière", a expliqué José Bové. "Ensuite, en fonction de ce qui reste à l'Etat, on met en place une structure qui permet de gérer l'usage du foncier et des bâtiments qui existent, comme cela a été fait dans le Larzac avec la société civile des terres du Larzac qui a été créée"... "Tous ceux qui sont engagés sur les projets, et c'est la très grande majorité, vont s'inscrire dans le processus", selon José Bové.

"Je participe de toutes les manières que je peux pour aider à une solution si le projet ne se fait pas. J'essaye de contribuer avec l'exemple qu'on a eu sur le Larzac pour donner des outils nécessaires"... "Il ne peut pas y avoir de gagnant et de perdant au sens militaire du terme, ça n'a pas de sens" a conclu José Bové.

Décision difficile

"Quelle que soit la décision que nous prendrons, ce sera une décision difficile (...) et il y aura une composante d'ordre public", a estimé cette semaine Edouard Philippe, en référence à la zone à défendre (ZAD) occupée par 200 à 300 "zadistes" à Notre-Dame-des-Landes. "Nous le ferons sérieusement, en le préparant avec les forces de l'ordre".

Vieux de plusieurs dizaines d'années, ce projet d'aéroport, contesté par des militants dont certains sont installés sur le site, a été validé par un référendum local. Un rapport remis au gouvernement en décembre a toutefois ouvert une seconde piste, celle d'un réaménagement de l'actuel aéroport de Nantes.

Selon un sondage Odoxa réalisé avec Dentsu Consulting pour France Info et 'Le Figaro', 56% des Français se déclarent favorables au recours à la force si nécessaire pour déloger les zadistes, contre 43% qui y sont opposés...

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
771 commentaires - Notre-Dame-des-Landes : José Bové a un plan !
  • avatar
    ccool30 -

    Le déclencheur Jean-Marc_Ayrault s'en lave bien les mains maintenant qu'il a mis la pagaille à NDL.

  • avatar
    bayard45 -

    Je pense qu'aujourd'hui il y a de l'argent a mettre ailleurs.
    Rembourser les 1/7 aux petites retraites.

    avatar
    kikileut -

    C'est toi l'erreur !
    Je crois qu'on pourrait supprimer les retraites, supprimer la sécu, supprimer les minima sociaux, les aides sociales, les remboursements de médicaments, l'école gratuite, ...etc.
    Il faut tout privatiser, tout libéraliser, tout péter et donc construire NDDL.
    On va se faire un paquet de fric, et pas seulement en tout bétonnant...

  • avatar
    bayard45 -

    Bové une erreur de la nature.

  • avatar
    FR37 -

    Les Lois et les règles de la France ont été bafouées par une bande de hors la loi.
    Les enquêtes publiques, les recours administratifs et le référendum ne servent à rien dans un pays où ce sont les marginaux qui imposent leur loi...
    Pauvre France.

    avatar
    bayard45 -

    Pas mieux que nos dictateurs.

    avatar
    dcanari -

    Le préalable à la décision finale, si finale il y a, c'était l'évacuation de la ZAD. Le pouvoir actuel censé de respecter le vote démocratique et toutes les décisions administratives va bomber le torse après avoir abandonner le projet en évacuant sans résistance la ZAD. Macron fait de la COM, préserve son électorat et maintient Hulot au gouvernement.

    avatar
    kikileut -

    Et sur ce site Orange il y a une sacré bande de cons !
    Ce qu'il faut c'est homme à poigne, genre Erdogan ou Poutine ! Vous allez voir c'est pas du Macron, c'est du pur brute épaisse, comme vous aimez !
    Ensuite je propose qu'on construise NDDL puisque vous êtes pour et que vous avez un besoin impératif de prendre l'avion, et je propose en plus et qu'on ferme l'entrée des marrais salants de Guérande, il suffira ensuite de les assécher pour faire un très grand aéroport avec une piste circulaire de 360°. Ainsi les avions pourront décoller et atterrir dans toutes les directions sur une zone de 50 km2 plate, sans habitants, un aériport de 8 km de diamètre ! Le rêve, quelle piste, quel pied ! En plus en cas de problèmes (tsunami ou grosses vagues qui débordent et inondent la zone) les avions auront une solution de dégagement à NDDL, à Nantes Atlantique (qui restera, because Airbus), à Rennes, à Angers, à La Rochelle, à Brest à Dinard à Quimper à Lorient à St Nazaire, ...etc. au moins 15 pistes pour accueillir les débordements. Pas belle la vie !
    Je crois aussi qu'on pourrait raser la forêt sur les Landes, et faire un hyper aéroport, idem en Amazonie et au Congo,tous ces arbres nous font de l'ombre et on ne sait plus ou se poser quand on arrive avec nos avions privés dans ces coins pour faire des affaires ou dans des avions de ligne pour faire du tourisme...
    J'oubliais, dans le coin de Derval, dans le nord du département 44, les gens ont voté à 80% pour l'aéroport, comme il n'y a rien dans le coin et comme les gens ont à ce point besoin de prendre l'avion pour se barrer, construisons leur aussi un grand aéroport, ils sont pour, c'est tout bénéf, pas de ZAD, pas d'opposants et des terres sans personne à perte de vue ! Pas belle la vie ?
    UT

    avatar
    BEDOU46 -

    C'est triste mais c'est ainsi!

    avatar
    BEDOU46 -

    C'est triste mais c'est ainsi!

  • avatar
    Travailleur_precaire -

    Que l'on abandonne enfin ce projet démesuré, polluant et d'un autre âge. On ne peut pas parler d'écologie à longueur de journée comme le fait ce gouvernement et faire construire un nouvel aéroport alors que l'on sait que c'est le transport le plus polluant. On ne peut pas nous demander de recycler le moindre de nos déchets et ne pas être capable d'agrandir et d'améliorer des infrastructures existantes. Certes il y a beaucoup de gros intérêts financiers en jeu mais une démocratie n'est pas au service de quelques lobbyistes. Quant au référendum, ceux qui vivraient loin du futur aéroport étaient pour et ceux qui vivraient à côté étaient contre. Si on proposait à ceux qui sont pour de déplacer le projet à côté de chez eux, quelque chose me dit qu'ils changeraient d'avis...

    avatar
    FR37 -

    Ignorant

    avatar
    FR37 -

    Ignorant

    avatar
    bayard45 -

    Fr 37 tu ignores pas qu'il y a 4 aéroports autours.

    avatar
    ccool30 -

    Ben OUI, très juste !