Notre-Dame-des-Landes: Macron annonce une décision définitive "au plus tard en janvier"

Notre-Dame-des-Landes: Macron annonce une décision définitive "au plus tard en janvier"

Emmanuel Macron lors d'une conférence de presse à l'Élysée, le 10 décembre 2017

A lire aussi

AFP, publié le mardi 12 décembre 2017 à 12h54

"Une décision définitive" sur le projet controversé de Notre-Dame-des-Landes "sera prise au plus tard en janvier", affirme Emmanuel Macron mardi dans un entretien au Monde, à la veille de la remise du rapport des médiateurs.

"Le Premier ministre et les ministres concernés demanderont des compléments s'il y a lieu, et une décision définitive sera prise au plus tard en janvier. Les intérêts climatiques seront évidemment pris en compte dans notre décision. Il y a aussi les aspects démocratiques et économiques", dit le chef de l'Etat.

"Quelle que soit notre décision, la cohérence avec tous nos choix environnementaux au niveau national, européen et mondial, sera un des éléments de notre choix", assure-t-il, alors qu'un sommet pour accélérer le financement de la lutte contre le changement climatique réunit mardi à Paris plusieurs dizaines de dirigeants.

"Je ne préempte pas la décision à ce stade, mais il faut regarder le pour et le contre de toutes les options possibles", déclare-t-il, interrogé sur la possibilité d'une "troisième voie", entre autorisation et arrêt du chantier.

"Quelle que soit la décision que nous prendrons à propos de Notre-Dame-des-Landes, ce projet doit doter le Grand Ouest d'une structure qui lui permette d'être relié au reste de l'Europe", dit aussi M. Macron.

Selon le président, "le débat autour de Notre-Dame-des-Landes s'est polarisé autour d'une information insuffisante". "On prend toujours les meilleures décisions en acceptant le débat démocratique, mais instruit et informé de manière indépendante". 

Le rapport des médiateurs sur le projet de Notre-Dame-des-Landes doit être remis mercredi à Édouard Philippe. Il recensera les avantages et les inconvénients des différentes options avec des recommandations pour chacune, selon une source proche du dossier.

Le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, avait dit mardi matin qu'"une décision définitive" serait prise "d'ici quelques semaines".

 
71 commentaires - Notre-Dame-des-Landes: Macron annonce une décision définitive "au plus tard en janvier"
  • avatar
    jms91 -

    De quoi se mêle-t-il? Ce n'est pas un gouvernement qui a pris la décision de construire cet aéroport mais le pouvoir local et un contrat a été signé avec une entreprise qui en assurera l'exploitation. Par contre c'est le devoir régalien de l'Etat de maintenir l'ordre public, au besoin par la force et s'il y a de la casse, la responsabilité en incombera aux zadistes et autres excités qui empêchent le démarrage du chantier. Par ailleurs, un référendum a permis de demander aux principaux intéressés, les nantais, de confirmer la décision de construction, ce qu'ils ont fait. Qui gouverne dans ce qu'il reste de ce foutu pays? Les élus ou les soi-disant écolos et anarchistes associés? Et puis question subsidiaire: qui va dédommager l'entreprise qui a obtenu le contrat pour lequel elle a engagé de grosses dépenses d'études, si elle doit renoncer à la construction et à son exploitation. Attention Macron si vous mollissez ce sera la porte ouverte à une floraison de zad dès qu'un écolo trouvera matière à mettre le souk dès qu'un projet ne sera pas à son goût.,

  • avatar
    triple7 -

    Une décision "définitive" , mais après quel jugement que l'on croyait déjà définitif ?
    En définitive, qui croire?

  • avatar
    Aussares -

    Il va vous faire un petit dans le dos les écolos

  • avatar
    fox50 -

    la decision de l aeroport de notre dame des landes est tres attendue si il doit se faire il y aura du sang voir des morts les gens en place ne lacheront pas et malgré le referendum de la loire atlantique ca sera extrement violent et les opposants attendent avec impatience et je suis de tout cœur avec eux l aeroport n es t pas un besoin immediat l autre peut assurer jusqu en 2050 il y a encore le temps ou alors faisons un referendum national

  • avatar
    eagle4 -

    En janvier de quelle année ?

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]