Notre-Dame-des-Landes : premier dossier chaud de ce début d'année

Notre-Dame-des-Landes : premier dossier chaud de ce début d'année©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 02 janvier 2018 à 09h31

Emmanuel Macron s'est donné jusqu'à la fin janvier pour prendre une décision dans le dossier très complexe de l'aéroport de Notre-Dames-des-Lande, en Loire-Atlantique. Le site du nouvel aéroport est actuellement toujours occupé par des centaines de militants opposés au projet, dont des éléments radicaux...

"Nous allons essayer de régler ce problème de la manière la plus pacifique possible", a dit Gérard Collomb, le ministre de l'Intérieur, sur Europe 1 à propos de l'évacuation des lieux. "D'autres ministres y travaillent, Nicolas Hulot par exemple (...) on parle ensemble sur ce sujet parce que la force brute ne peut pas être la solution", a-t-il ajouté...

"Employer la force"

"Il faut aussi la capacité de dialogue avec un certain nombre de parties prenantes. Un certain nombre d'agriculteurs qui aujourd'hui se sont solidarisés avec les zadistes peuvent avoir la volonté de retrouver ce qu'ils avaient avant et donc il faut pouvoir discuter avec ces fractions là, qui aujourd'hui sont complètement contre le projet et contre le gouvernement", a-t-il poursuivi...

Malgré cela, "on sera obligé à un moment donné d'employer la force je pense, mais il faut qu'elle soit la plus mesurée possible, la plus maîtrisée possible", a conclu le ministre de l'Intérieur.

Deux options

Trois médiateurs ont rendu mi-décembre leurs conclusions sur le projet, dans ce qui constituait l'ultime rapport devant permettre à Emmanuel Macron de trancher dans ce dossier qui s'éternise.

Le rapport des experts, qui compte une soixantaine de pages, ouvre la voie à deux options : sa construction ou le réaménagement complet de l'aéroport existant de Nantes Atlantique...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.