Nucléaire iranien : la France fera tout pour préserver l'accord de 2015

Nucléaire iranien : la France fera tout pour préserver l'accord de 2015
Jean-Yves Le Drian

Boursier.com, publié le jeudi 10 mai 2018 à 10h33

L'accord sur le nucléaire iranien va-t-il tenir ? C'est la question que toutes les nations qui y ont participé se posent désormais depuis que Donald Trump a décidé de ne plus en faire partie.

Les ministres européens se mobilisent

Le gouvernement français prend la situation très au sérieux et ne lâchera rien... C'est ce que laisse apparaître le président de la République ces derniers jours, mais également le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian. Ce dernier a eu un entretien téléphonique avec son homologue iranien, lors duquel il lui a affirmé que l'accord de Vienne était toujours d'actualité.

"La France attend de l'Iran qu'il continue de respecter l'ensemble de ses obligations à ce titre", peut-on lire dans un communiqué du Quai d'Orsay. Jean-Yves Le Drian a rappelé au ministre des Affaires étrangères iranien "la volonté du chef de l'Etat de travailler collectivement à un cadre plus large incluant les activités nucléaires et le programme balistique de l'Iran ainsi que la solution des crises au Moyen-Orient".

Un accord "désastreux" pour Trump, essentiel pour l'Europe

Pour sauver cet accord, qui "n'est pas encore mort", le ministre français va prochainement rencontrer ses homologues européens, notamment allemands et britanniques. Ils iront voir ensuite ensemble le ministre iranien la semaine prochaine afin que l'ensemble des termes de l'accord de 2015 continuent d'être respecté, malgré le départ des Etats-Unis.

"At the heart of the Iran deal was a giant fiction: that a murderous regime desired only a peaceful nuclear energy program. Today, we have definitive proof that this Iranian promise was a lie." pic.twitter.com/9m4VBjnHj7 - The White House (@WhiteHouse)

Emmanuel Macron, en voyage outre-atlantique la semaine dernière, avait pourtant fait le forcing pour tenter de faire infléchir la position de Donald Trump... Le président américain avait déclaré que cet accord sur le nucléaire iranien était "le pire jamais signé par son pays". Ce qu'il avait déjà annoncé haut et fort pendant la campagne présidentielle américaine en tant que candidat en 2015...

Une mission quasiment impossible donc pour Emmanuel Macron, qui s'est soldée par un échec, et par le retour sanctions américaines envers l'Iran, mais pouvant cibler aussi les entreprises européennes travaillant avec Téhéran... Autant dire que l'Europe va devoir faire bloc !

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU