Numérique : la France a encore beaucoup de chemin à faire dans le digital

Numérique : la France a encore beaucoup de chemin à faire dans le digital
café web internet digital

Boursier.com, publié le jeudi 18 février 2021 à 16h55

Paris se classe très loin des Etats-Unis et de la Chine.

La France peut nettement mieux faire... Euler Hermes a présenté jeudi la 4ème édition de son "Indice d'Agilité Digitale", un indicateur qui mesure la capacité des pays à fournir aux entreprises un environnement propice à la transformation digitale. L'assureur crédit rappelle qu'en pleine crise sanitaire, le digital a été primordial ces derniers mois, à la fois pour les entreprises, qui ont dû repenser leur organisation et leur fonctionnement (télétravail, vente à distance), mais aussi pour les Etats, qui ont pu bénéficier du digital pour lutter de manière plus efficace contre l'épidémie.

La France est loin mais elle progresse... Elle s'affiche à la quinzième place de ce palmarès, avec un gain de deux places et sixième à l'échelle de l'UE.

"La France offre à ses entreprises des conditions de développement digital plus intéressantes d'année en année. On constate une réelle progression sur la plupart des indicateurs de l'IAD, mais cette année, ce sont les investissements en matière de système éducatif et de dispositifs de recherches qui ont fait la différence. La France a décidé d'investir sur la base, la connaissance, afin de favoriser une amélioration durable de l'écosystème digital fourni aux entreprises, et donc un accroissement de leur capacité d'innovation", explique Alexis Garatti, le Directeur des recherches économiques d'Euler Hermes.

Les Etats-Unis tout en haut

Les Etats-Unis dominent de loin, une nouvelle fois, ce classement, avec une note de 88/100. "Les entreprises américaines bénéficient d'un marché imposant de par sa taille, d'un système éducatif et de dispositifs de recherches solides, et d'un environnement des affaires et d'une réglementation favorables au développement digital", écrivent les auteurs de cette étude.

Les Etats-Unis précèdent le Danemark, l'Allemagne, la Chine et le Royaume-Uni.

La Chine accélère

Parmi les pays les mieux classés, la plus importante progression est à mettre au crédit de la Chine, avec un bond de cinq places par rapport à la dernière édition. "Une progression fulgurante en partie due à l'amélioration de la réglementation et du climat des affaires chinois, des infrastructures logistiques et du système éducatif. Outre la Chine, c'est l'ensemble de la région Asie-Pacifique qui semble offrir un environnement digital intéressant aux entreprises : 6 pays du top 15 de l'IAD 2020 font partie de cette région", peut-on lire dans un communiqué de presse.

Le Danemark, champion en Europe

Au sein de l'Union Européenne, le Danemark fait figure de champion européen de l'IAD, avec une seconde place au classement, soit une progression d'une place par rapport à la précédente édition, et des performances remarquables sur chaque indicateur. L'Allemagne reste sur le podium, mais perd une place par rapport au précédent classement, à cause d'une connectivité qui a progressé moins vite que dans les autres pays. Les Pays-Bas (-5 places) et la Suède (-1 place) subissent également un recul au classement, de même que l'Autriche (-1 place). Malgré tout, l'UE parvient à positionner 6 pays parmi le top 15 de l'IAD 2020.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.