Obsolescence des téléviseurs : l'association HOP dénonce un gaspillage "délétère"

Obsolescence des téléviseurs : l'association HOP dénonce un gaspillage "délétère"©Boursier.com

Orange avec Boursier.com, publié le jeudi 10 juin 2021 à 14h12

Selon l'association, la durée moyenne d'usage d'un téléviseur LCD est de 7 ans et demi, alors que les consommateurs aimeraient plutôt que leur appareil dure 11 ans sans panne...

Selon l'association, la durée moyenne d'usage d'un téléviseur LCD est de 7 ans et demi, alors que les consommateurs aimeraient plutôt que leur appareil dure 11 ans sans panne...

Ils équipent 93% des foyers français, les téléviseurs sont trop fragiles, difficiles à réparer et rapidement remplacés. C'est ce qu'a pointé l'association HOP dans un rapport sur l'obsolescence des postes de télévision, dévoilé ce jeudi, dénonçant le gaspillage que cela entraîne et l'impact négatif pour la planète.

"Manque de fiabilité et de démontabilité, composants sous-dimensionnés, mises à jour incompatibles, course à la technologie et publicités fallacieuses sont autant de facteurs pouvant être mis en cause dans l'incitation des consommateurs au rachat précipité d'un nouveau téléviseur, délétère autant pour le porte-monnaie que pour l'écologie", estime l'association.

Se basant sur le baromètre 2019 Fnac-Darty, le rapport rappelle que la durée moyenne d'usage d'un téléviseur LCD est de 7 ans et demi, alors que les consommateurs, qui l'achètent en moyenne 500 euros, aimeraient plutôt que leur appareil dure 11 ans sans panne, selon HOP.

Seules 29% des pannes réparées

Plusieurs raisons incitent les consommateurs à changer de téléviseur. D'après un sondage mené par l'association entre avril et mai 2020, 29% des personnes interrogées ont évoqué une panne et "dans 46% de ces cas, le consommateur avait tenté de faire réparer le téléviseur" en vain. D'autre part, 13% ont dû se résoudre à se séparer de leur télévision en raison d'un changement de norme, notamment lors du passage à la TNT ou à la HD.

📣 La nouvelle enquête de HOP révèle les failles de la durabilité des téléviseurs : manque de fiabilité et de démontabilité, composants sous-dimensionnés, mises à jour incompatibles, course à la technologie et publicités fallacieuses 👇https://t.co/3iN68Q62RJ
— HOP (@HalteOP)

Dans le cadre de ce rapport, 8 réparateurs interrogés par HOP ont indiqué que les TV qu'ils réparent ont en moyenne entre 5 et 6 ans. "Au-delà, le consommateur peut préférer renouveler que réparer son produit, ce n'est donc pas un indicateur quant à la durée de vie mais cela nous apprend que des dysfonctionnements peuvent arriver relativement tôt", estime l'association, rappelant que l'Ademe a montré que seuls 29% des téléviseurs tombés en panne entre 2017 et 2019 ont été réparés par leur propriétaire.

Appel à améliorer l'indice de réparabilité des écrans plats

"Si les clients semblent subir en grande partie l'obsolescence de leur TV (à cause de pannes ou dysfonctionnements), surtout ceux aux revenus modestes, ils la désirent aussi pour nombre d'entre eux (par choix esthétique et technologique)", fait par ailleurs remarquer l'association, estimant que "les responsabilités sont donc partagées, mais les entreprises sont en première ligne".

HOP appelle les fabricants à allonger la durée de vie des TV en formulant plusieurs recommandations, telles qu'"intégrer des composants de meilleure qualité, pour trouver avec les consommateurs un meilleur équilibre entre marge et durabilité", "penser à la durabilité, dès la conception, pour des téléviseurs plus fiables et plus réparables, ou encore "réduire l'obsolescence logicielle, pour des téléviseurs intelligents et durables"...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.