Paradis fiscaux : Oxfam devance l'UE et publie sa liste

Paradis fiscaux : Oxfam devance l'UE et publie sa liste
paradis fiscal paradis fiscaux

Boursier.com, publié le mardi 28 novembre 2017 à 12h40

L'Union européenne publiera le 5 décembre une liste noire des paradis fiscaux opérant en dehors de ses frontières. Mais selon Oxfam, confrontée à des "pressions politiques", l'UE ne devrait pas s'attaquer à tous les pays concernés, malgré le scandale suscité encore ces dernières semaines par les "Paradise Papers". Dans la perspective de cette publication, l'ONG a identifié "les pays qui devraient figurer sur une liste se voulant objective, efficace et crédible".

Et cette liste est longue... Au total, 35 pays suivants devraient être cités : Albanie, Ancienne république yougoslave de Macédoine, Anguilla, Antigua-et-Barbuda, Aruba, Bahamas, Bahreïn, Bermudes, Bosnie Herzégovine, Curaçao, Émirats arabes unis, Gibraltar, Groenland, Guam, Hong Kong, Îles Caïmans, Îles Cook, Îles Féroé, Îles Marshall, Île Maurice, Îles Vierges Britanniques, Îles Vierges des États-Unis, Jersey, Montenegro, Nauru, Nouvelle Calédonie, Niué, Oman, Palaos, Serbie, Singapour, Suisse, Taiwan, Trinité-et-Tobago et Vanuatu.

Et l'Irlande ?

Oxfam rappelle que l'UE ne compte pas inclure de pays membres de l'UE mais estime que ce choix "nuit considérablement à la crédibilité du processus". L'ONG épingle donc l'Irlande, le Luxembourg, Malte et les Pays-Bas. "Cela a été confirmé par la Commission européenne à la suite d'une série de décisions marquantes à l'encontre d'Apple, d'Amazon et de Starbucks. Ces mêmes pays sont une nouvelle fois pointés du doigt dans les récents scandales fiscaux, y compris les Paradise Papers", écrivent les auteurs de cette étude.

Que reproche l'ONG à l'UE ? Elle estime que sa liste "se caractérise par son opacité et s'appuie sur des critères qui pourraient être considérablement renforcés. Il lui reste de la marge pour cibler les paradis fiscaux qui appliquent des taux d'imposition sur les sociétés très faibles, voire nuls". Par ailleurs, "ce processus pourrait également aller beaucoup plus loin en ciblant les différentes failles qui permettent aux entreprises d'échapper à l'impôt".

Oxfam note tout de même que l'UE a le mérite d'aller plus loin que la liste élaborée par l'OCDE et publiée en juin 2017. L'organisation y a déclaré "de manière absurde qu'un seul pays, Trinité-et-Tobago, ne répondait pas aux normes internationales de transparence".

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
2 commentaires - Paradis fiscaux : Oxfam devance l'UE et publie sa liste
  • avatar
    JON-DE-LIONNE -

    Encore de la censure, toujours de la censure injustifiée sur le forum orange
    et bien puisque dans cette rubrique " finance" il semblerait qu'il y ait un bug ....
    référence à l'article :

    Un revenu de base en test dans huit départements
    Statut : refusé
    Il y a 12 minutes
    le 28 11 2017 à 10 56

    C'est une nécessité si la terre entière souhaite enfin pouvoir faire des blacks Friday mensuellement.
    Mais en fait il faut posser la question au futur président de la terre que voudrait représenter M, Tas de Sucre, ou Zuckerberg en Anglais dans le texte et qui en tant que président de Facebook est à promouvoir la nécessité d'un revenu universel de façon à ce que lui et ses petits copains et nouveaux amis de la finance puissent prélever leur rente mensuelle sur les habitants de la terre entière. Pour une poignée de dollars à Jeff, Bezos, à M. Tas de Sucre, à La DAme de haute Google, ( attention ce n'est pas la dame de haute Savoie) et à tant d'autres gentils membres de la nouvelle confrérie américaine transformant le monde en centre de vacance de la pensée, il faut tout de même que des " socialisants français s'y collent à la tâche§ On dirait des moutons téléguidés depuis la Californie !

  • avatar
    ajlbn -

    Ordonnances: Mailly (FO) refuse de parler de "victoire" pour Macron


    Statut : refusé

    Il y a 38 minutes


    Ce n'est pas une victoire de Macron, des patrons, c'est peut-être une défaite des directions des syndicats en ordre dispersé, certaines plus préoccupées de devenir l'interlocutrice privilégiée du gouvernement, alors que l'opposition de Gauche, la vraie, (pas celle des accompagnateurs du libéralisme) tendait la main pour une large plateforme revendicative et décidée.
    Patrons, d'ailleurs, heureux, dont ceux de grands groupes qui voient leur mandat se terminer, et qui s'inquiètent, se réunissent en "synode" à l'abbaye de Royaumont, le 1 et le 2 décembre. Il y en aurait même un qui sera renvoyé en correctionnelle pour une vieille histoire...Voir la canard du 22/11- page 3. Un autre conclave sera inauguré dès le 2 décembre, par un grand patron fournisseur d'accès. Le sponsor de ce sommet a allongé plus de 400 000 euros!
    On sait tout sur le pipi du chien présidentiel, passé en boucle dans les médias, mais rien ou presque sur ces sujets non neutres. Il est vrai que nous payons déjà les violons du bal...il ne faudrait pas en plus nous informer!

    Encore censuré abusivement! Impossible de critiquer la politique et l'économie sans s'attirer les foudres de la modération! Toucher au patronat! Incroyable! Mon avis est factuel, respectueux de la charte et des gens. Ce n'est qu'une censure politique indigne d'un pays qui se dit encore libre. je repasse autant de fois que nécessaire