Paris : la 4G couvre désormais la totalité des stations de métro et de RER

Paris : la 4G couvre désormais la totalité des stations de métro et de RER©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 29 juin 2020 à 12h09

L'ensemble du réseau RATP est officiellement couvert par les antennes 4G installées ces dernières années par les quatre opérateurs...

Alors que la situation restait jusqu'ici très inégale selon les lignes de métro, les voyageurs parisiens vont pouvoir accéder au très haut débit mobile en station, dans les rames et les tunnels. En effet, la 4G est désormais opérationnelle sur 100% du réseau RATP, comme l'a révélé 'RTL' ce lundi.

"Afin d'assurer ce déploiement dans ses espaces contraints, la RATP et les quatre opérateurs de téléphonie (Bouygues Telecom, Free Mobile, SFR, et Orange) ont signé des accords et privilégié ainsi une logique de mutualisation des équipements", a précisé Orange dans un communiqué.

Au total, "2.500 heures de travail et 2.000 interventions ont été nécessaires pour installer les antennes qui permettent de propager le signal le long du tunnel pour assurer la continuité entre deux stations", a également indiqué le directeur réseau chez Orange Philippe Laplane.

Des difficultés techniques

Pour rappel, la RATP, qui compte 12 millions de voyageurs quotidiens, avait d'abord annoncé que le métro de Paris serait couvert en 4G à 100% en 2019, après avoir déjà raté un premier objectif de déploiement pour fin 2017. Or, en juillet dernier, la régie parisienne avait expliqué au 'Parisien' que seuls "80%" de son réseau de stations de métro et de gares RER était couvert en connexion Internet (3G ou 4G).

Le déploiement du réseau Internet mobile à haut débit s'était notamment heurté à des difficultés techniques et pratiques liées à l'aménagement des lignes. Face au retard, Orange avait également assuré, en novembre dernier, vouloir "apporter cette couverture dans les meilleurs délais", mais "compte tenu de l'ancienneté du métro parisien, ce chantier est difficile et prend du temps car les installations n'ont pas été prévues pour accueillir les équipements réseau".

Des retards à Lille et à Marseille

Jusqu'ici, le pourcentage de pages qui s'ouvraient en moins de dix secondes variait de 9,20%, pour la ligne 3 bis, à 88,43% pour la ligne 1, selon les derniers chiffres de l'Autorité de régulation des communications (Arcep). Ces chiffres étaient une moyenne des quatre opérateurs, qui affichaient des résultats très variables. Orange arrivait le plus souvent en tête et Free fermait la marche dans la majorité des cas.

Par ailleurs, 'RTL' précise que les installations sont "évolutives et il sera résolument facile désormais d'équiper le métro de la 5G" dans les années à venir. La 3G et la 4G sont déjà disponibles dans d'autres métros en France. A Lyon, les voyageurs ont accès au très haut débit mobile dans les transports en commun depuis septembre 2019. En revanche, d'autres villes, telles que Lille et Marseille, accusent des retards importants et ne proposent pas encore de 4G sur l'ensemble de leurs réseaux souterrains...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.