Paris : les cyclistes et les joggeurs sont finalement exemptés du port du masque

Paris : les cyclistes et les joggeurs sont finalement exemptés du port du masque
Cycliste masqué.

Boursier.com, publié le vendredi 28 août 2020 à 10h31

La Préfecture de police de Paris a finalement décidé que les cyclistes et les joggeurs n'étaient pas soumis à cette obligation...

La préfecture de Paris a décidé de faire marche arrière pour les cyclistes et les joggeurs... Depuis 8 heures ce vendredi, le port du masque est de rigueur dans toutes les rues de Paris et les trois départements limitrophes (Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne). Les préfectures de ces territoires avait alors précisé que cette mesure était valable pour "tous les piétons circulant dans les espaces publics, les utilisateurs de vélos, deux-roues, trottinettes et autres engins de mobilité personnels, motorisés ou non".

Mais la Préfecture de police de Paris a finalement décidé que les cyclistes et les joggeurs n'étaient pas soumis à cette obligation. "Le port du masque ne sera pas exigé" pour les personnes "exerçant une activité physique au titre de la course à pied ou du vélo", a-t-elle indiqué dans un communiqué.

Cette marche arrière fait suite à la demande de la Mairie de Paris, qui souhaitait une dérogation en ce sens. "Nous sommes opposés au port du masque à vélo parce que rien sur le plan scientifique n'atteste que c'est dangereux et c'est surtout contre-productif", a affirmé le premier adjoint (PS) à la maire de Paris Emmanuel Grégoire sur 'franceinfo'.

Une demande de la mairie de Paris

"On dit aux gens : 'Prenez le vélo pour essayer de désengorger les transports en commun et en parallèle, on leur demande de porter un masque qui est particulièrement inconfortable'", a-t-il souligné. Il précise qu'il s'agit d'un "arbitrage de la préfecture de police avec lequel nous ne sommes pas d'accord", demandant "à revenir sur cette décision et à réfléchir sur la question du jogging, parce que quiconque a fait du jogging dans sa vie sait que c'est impossible de le faire avec un masque".

Sur 'BFMTV', Emmanuel Grégoire a par la suite félicité la décision de la Préfecture de police de Paris. "C'est une clarification dans l'obligation du port du masque et nous nous en réjouissons", a-t-il affirmé.

Pas interdit de fumer et de manger dans l'espace public

Par ailleurs, l'obligation du port du masque dans Paris et les départements limitrophes ne revient pas à interdire de manger et de fumer dans la rue, a confirmé le premier adjoint à la maire de Paris. "Il n'est pas interdit de fumer et de manger dans l'espace public", a-t-il assuré.

La Préfecture de police de Paris a également apporté des précisions concernant les enfants de moins de 11 ans. Ces derniers ne sont pas tenus de porter le masque dans ces départements et à Paris.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.