Parler d'argent, de moins en moins tabou ?

Parler d'argent, de moins en moins tabou ?©Boursier.com

Orange avec Boursier.com, publié le mercredi 23 juin 2021 à 16h14

Près de huit Français sur dix estiment ne pas avoir du mal à parler d'argent, mais pensent aussi que le sujet reste tabou à l'échelle de la société.

Près de huit Français sur dix estiment ne pas avoir du mal à parler d'argent, mais pensent aussi que le sujet reste tabou à l'échelle de la société.

Faut-il avoir honte d'avoir de l'argent, ou d'en parler ? "En quelques années, les Français ont modifié leur perception de l'argent mais aussi du rôle sociétal de celui-ci. Si l'argent en France était, par tradition, un sujet tabou au sein de la sphère sociale, il est aujourd'hui devenu un marqueur de leurs valeurs, un moyen de concrétiser des souhaits", estiment les auteurs du premier Observatoire du sens de l'argent du Crédit Coopératif, lancé en partenariat avec Viavoice.

L'étude montre que pour 79% des Français, l'argent n'est pas un tabou à l'échelle individuelle mais le reste à celle de la société. Dans le détail, 70% des sondés déclarent que "l'utilisation de leur argent est d'abord liée à leurs valeurs personnelles". Seuls 5% perçoivent l'argent comme une illustration de la réussite et l'atteinte d'un statut social.

Sujet compliqué au travail

Mais certaines gênes ont la peau dure : l'argent reste un sujet de discussion plus difficile dans la sphère professionnelle (à 58% avec l'employeur et à 51% avec les collègues). Le sujet est un peu plus facile dans la sphère personnelle (38% l'estiment compliqué à aborder avec les amis et 18% au sein du couple).

L'étude montre que les mentalités évoluent néanmoins : seuls 5% des Français perçoivent désormais l'argent comme une illustration de la réussite.

Besoin de pédagogie

Pour 69% des personnes interrogées, économie responsable et performance économique sont compatibles. "Cependant, pour concrétiser cette conciliation attendue par les Français, il existe un double enjeu : l'information et l'engagement collectif" notent les auteurs de l'étude. Pour 51% des Français, "le fait que certains ne se préoccupent pas de ces enjeux" constitue l'une des principales difficultés à aller vers une économie plus responsable, mais aussi "le fait que cela aille contre certains intérêts économiques".

La pédagogie semble donc être une des clefs : 40% des Français ne savent pas comment s'y prendre pour faire évoluer leurs comportements afin d'aller vers une économie plus responsable, 8% affirment savoir totalement comment s'y prendre et 26% aimeraient qu'on leur explique. Enfin, 38% des Français estiment que "ne pas savoir comment faire" est l'une des principales difficultés pour passer à une économie plus responsable.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.