Pas de charges patronales entre mars et mai pour les entreprises fermées

Pas de charges patronales entre mars et mai pour les entreprises fermées
fermeture due au coronavirus

Boursier.com, publié le vendredi 08 mai 2020 à 08h09

Confirmation de Bruno Le Maire lors du point presse de jeudi.

Bruno Le Maire a pris la parole dans la foulée des annonces d'Edouard Philippe qui a confirmé jeudi le début du déconfinement à partir du lundi 11 mai. "Nous avons perdu au cours des trois derniers mois beaucoup de croissance et beaucoup d'emplois. Nous devons donc relancer l'activité économique et la relancer dans des conditions desécurité sanitaire maximales pour les salariés, mais l'économie française doit redémarrer", a déclaré le ministre de l'Economie et des Finances.

Suppression des charges patronales

Bruno Le Maire a confirmé, comme l'avait déjà indiqué le ministre de l'Action et des Comptes publics Gérald Darmanin, que "les charges sociales patronales des mois de mars, avril et mai seront totalement supprimées pour tous les secteurs qui avaient été contraints à une fermeture administrative".

Cette décision concerne toutes les entreprises de moins de 10 salariés frappées par une décision de fermeture administrative pendant le confinement, sauf les commerces alimentaires, dont l'activité s'est le plus souvent envolée...

Fonds de solidarité jusqu'à fin mai

Par ailleurs, le fonds de solidarité sera maintenu pour les bénéficiaires jusqu'à la fin du mois de mai... "Cela veut dire qu'un fleuriste, un libraire, un coiffeur qui va rouvrir le 11 mai pourra continuer bénéficier du fonds de solidarité jusqu'à la fin du mois de mai, tout simplement parce que son chiffre d'affaires est amputé des 11 premiers jours et qu'il sera nécessairement un peu moins élevé en période normale", a encore expliqué Bruno Le Maire.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.