Pénurie de main d'oeuvre : Macron promet une "mobilisation" dans la restauration

Pénurie de main d'oeuvre : Macron promet une "mobilisation" dans la restauration
terrasse, café, restaurant, restauration

Orange avec Boursier.com, publié le mercredi 09 juin 2021 à 06h59

Alors que la menace de faillites en série plane, avec la fin des aides de l'Etat, les professionnels font face à un autre problème de taille : le manque de main d'oeuvre.

Alors que la menace de faillites en série plane, avec la fin des aides de l'Etat, les professionnels font face à un autre problème de taille : le manque de main d'oeuvre.

La France se prépare à la troisième phase du déconfinement, avec au menu entre autres à partir de mercredi, un couvre-feu décalé à 23 heures, la réouverture des restaurants en salle, ou des jauges plus larges dans les cinémas et autres lieux culturels, pose des problèmes de main d'oeuvre...

"C'est une étape importante pour les restaurateurs et cafetiers", a commenté Emmanuel Macron, en visite dans un lycée hôtelier dans la Drôme. "Depuis de longs mois, ils ont beaucoup attendu... Nous avons tenu collectivement par la mobilisation nationale qui a accompagné les restaurateurs et cafetiers", a déclaré le chef de l'Etat.

Manque de main d'oeuvre

Alors que la menace de faillites en série plane, avec la fin des aides de l'Etat, les professionnels font face à une autre menace : le manque de main d'oeuvre ! Selon une étude commandée par les quatre organisations patronales représentatives du secteur, 100.000 salariés pourraient ainsi ne pas reprendre leur activité, après 6 mois sans service.

Emmanuel Macron a rappelé qu'il existait en France 110.000 offres à pourvoir, tout en affirmant son optimisme. "Je ne fais pas partie de celles et ceux qui pensent que le pire sur le front de l'emploi arrive. Ce serait faux de dire que dans le secteur de la restauration et du tourisme nous allons vers des licenciements."

Changement de voie

Selon les professionnels du secteur, beaucoup des anciens serveurs ou cuisiniers ont préféré changer de voie, via des formations ou tout simplement en choisissant une autre activité, souvent plus souple avec moins de contraintes horaires. La tension est particulièrement forte à l'approche de l'été, alors que l'effectif des saisonniers est estimé à 300.000 pour juillet et août.

La France compte 107.000 établissements, qui font travailler 650.000 salariés, dont 27% en région Ile-de-France...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.