Pénurie de puces : la dépendance de l'UE jugée inacceptable par Le Maire

Pénurie de puces : la dépendance de l'UE jugée inacceptable par Le Maire
carte à puce

Orange avec Boursier.com, publié le lundi 15 février 2021 à 14h47

Cette dépendance "nous rend vulnérable", estime le ministre français de l'Economie.

Cette dépendance "nous rend vulnérable", estime le ministre français de l'Economie.

La dépendance de l'Union européenne à l'égard de l'Asie en matière de composants électroniques est "excessive et inacceptable", a déclaré lundi Bruno Le Maire. Cette dépendance "nous rend vulnérable", a dit le ministre français de l'Economie lors d'une conférence aux côtés du commissaire européen Thierry Breton. "Nous voulons donc accélérer la mise en place d'une filière européenne de composants électroniques."

La pénurie de composants, imputable à la forte demande en informatique liée à l'épidémie de coronavirus - boom du télétravail et du cloud - et aux tensions diplomatiques et commerciales entre les Etats-Unis et la Chine, a conduit de nombreux constructeurs automobiles à interrompre leur production dans certaines de leurs usines.

Le montage des véhicules est perturbé par l'approvisionnement des sous-traitants automobiles en microcontrôleurs, que l'on retrouve partout dans un véhicule, depuis la gestion du moteur jusqu'au freinage ABS, en passant par la direction assistée.

Pas favorable au rachat d'entreprises

Lors de cette conférence de presse, Bruno Le Maire a aussi fait état de projets de rachat d'entreprises européennes du secteur des composants électroniques par des groupes étrangers auxquels il a dit ne pas être favorable.

"On sait aujourd'hui qu'il y a un certain nombre de projets de rachat auxquels nous ne sommes pas favorables, sur lesquels nous serons très vigilants avec des instruments qui sont à notre disposition", a dit le ministre français de l'Economie au cours d'une conférence de presse.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.