Pénurie de rosé : les professionnels du vin "pas inquiets"...

Pénurie de rosé : les professionnels du vin "pas inquiets"...©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 23 mai 2018 à 05h35

Les professionnels tentent de rectifier le tir, alors qu'un manque de rosé, ce vin de plus en plus prisé des consommateurs, a été annoncé dans les médias ces derniers jours... "Nous n'avons jamais parlé de pénurie. Nous ne sommes pas du tout inquiets. Ce n'est, de toute façon, que le début de saison et il est bien trop tôt pour évoquer un possible manque", a réagi sur franceinfo Alain Baccino, le président du Conseil interprofessionnel des vins de Provence (CIVP) qui regroupe plusieurs Appellations d'origine contrôlées (AOC), dont le Côtes-de-Provence.

'Les Echos' avaient lancé l'alerte en indiquant que les 24 millions d'hectolitres produits en 2017 ne devraient pas suffire à répondre à la demande, face à une consommation mondiale qui a flambé de 31% en 15 ans, tandis que le nombre de pays importateurs a progressé de 16%. La France est le premier exportateur de la planète, avec 32% de son rosé vendu à l'étranger.

L'ensoleillement en question

Deuxième région de production française, derrière le Languedoc, la Provence a vu sa récole reculer de 12% l'année dernière. "Mais il n'y a rien de catastrophique. Nous avons connu des années où la production a été encore plus faible et nous avons été en mesure d'absorber la demande", assure Alain Baccino. Les Etats-Unis, le Royaume-Uni et l'Allemagne sont les meilleurs clients de ce rosé à l'étranger...

Le président du Conseil interprofessionnel des vins de Provence (CIVP) rappelle que l'ensoleillement est un des facteurs principaux pour déterminer la consommation du rosé, et qu'il est donc difficile de prédire combien de bouteilles seront vendues cette année... "Il est possible que la récolte de cette année, si elle est bonne, viennent directement répondre à la demande en fin d'année. C'est notamment pour cette raison qu'il n'est pas justifié de s'inquiéter maintenant", explique-t-il...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.