Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine de PDVSA arrêtés au Venezuela

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine de PDVSA arrêtés au Venezuela

Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour corruption présumée

A lire aussi

AFP, publié le mardi 21 novembre 2017 à 18h12

Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour corruption présumée, a annoncé mardi le procureur général Tarek William Saab.

"Six hauts dirigeants arrêtés", a déclaré le procureur général, précisant que parmi les chefs d'inculpation figuraient notamment l'association de malfaiteurs et le blanchiment d'argent.

Ces arrestations interviennent alors que PDVSA vient de subir un nouveau coup dur qui pourrait aggraver la situation de Caracas dans la crise de la dette vénézuélienne. Le comité spécial de l'Association internationale des produits dérivés (ISDA) a annoncé jeudi à New York avoir entériné un défaut de paiement sur trois échéances manquées par le groupe pétrolier.

La décision de jeudi est un avertissement de plus, après ceux de deux grandes agences de notation financière, S&P Global Ratings et Fitch, qui ont déjà constaté un défaut partiel de l'État vénézuélien et de PDVSA.

Selon les explications du procureur général, ces responsables auraient signé en juillet 2017 un contrat avec les entreprises Frontier Group Management LTD et Apollo Global Management LLC, portant sur une supposée renégociation de la dette de la filiale.

Il auraient ainsi contracté des prêts à des "conditions défavorables" et qui apparaissent comme étant "néfastes à notre principale industrie qu'est PDVSA", a expliqué Tarek William Saab devant la presse.

Mais "le plus grave", selon le chef du parquet général, c'est qu'ils ont "présenté comme garantie la propre filiale Citgo".

"Il s'agit de corruption de la pire espèce qui doit être sanctionnée", a-t-il ajouté.

Le président de Citgo, Jose Angel Pereira, a été arrêté à Caracas. Le lieu d'interpellation des vice-présidents n'a pas été précisé. 

Le groupe possède trois raffineries, une au Texas, une en Louisiane (sud) et la troisième en Illinois (nord), avec une capacité de raffinage cumulée de l'ordre de 750.000 barils par jour, soit environ 4% de la capacité totale de raffinage aux Etats-Unis (18,5 millions de b/j). Elles emploient au total environ 4.000 personnes.

Citgo possède également en totalité 3 oléoducs, avec des participations dans trois autres, ainsi que 48 terminaux pétroliers situés dans la partie est du pays. Environ 5.600 stations d'essence aux Etats-Unis portent l'enseigne Citgo mais fonctionnent sous un régime de franchise.

 
2 commentaires - Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine de PDVSA arrêtés au Venezuela
  • avatar
    louphoque57 -

    Ceci me fait penser a " Dallas " ton univers impitoyaaaaaaable

  • avatar
    ajlbn -

    Climat: Hulot déplore un "bilan en demi-teinte" pour la COP23

    Encore censuré abusivement et systématiquement. Quand on ne tient pas des propos qui vont dans le sens des dirigeants, des lobbys, des nantis, etc...on se fait rejeter. et il parait, réponse de la modération, que nous sommes tous traités à égalité! Il doit y avoir des gens plus égaux que les autres, comme disait Coluche! je repasse mon avis autant de fois que nécessaire! Cordialement


    Plus qu'en demi-teinte! Les plus grands risques pour l'humanité, et les plus grandes destructions pour le vivant et le végétal, pour la terre, l'air, l'eau, les causes majeures de morts nombreuses, de drames, de tortures, de migrations, de pollutions, etc...sont les guerres et les armes! Et pas un seul pays n'a proposé d'y mettre fin! C'était pourtant facile et avec effet immédiat! Mais les marchands d'armes, privés ou de nations, veillent au grain!
    L'autre cause qui a déjà fait la preuve de sa nocivité, c'est le nucléaire! Mais il faudra attendre une nouvelle catastrophe majeure pour penser à en sortir rapidement, car on traîne depuis des lustres. et M Hulot repousse la date de sortie de cet énergie dangereuse;
    Alors on fixe tactiquement des objectifs lointains, sur des expertises quasi invérifiables! Mais qui, tellement difficilement conceptualisables, font flores et donnent lieu à des combats de coqs entre experts autoproclamés qui se répètent entre eux, en lobby structuré, et climato-sceptiques insultés copieusement.
    Un peu de calme, la terre ne sait même pas que nous sommes sur son dos, et l'homme se hausse du col en croyant avoir une influence, hors la bombe finale, sur la boule presque ronde. Par contre, avec ses options néfastes, l'homme contribue largement à sa disparition et/ou à sa régression. Mais là encore les industriels et l'agriculture intensive veillent!
    Aucun expert n'a encore chiffré l'empreinte carbone des destructions dues aux conflits. Etonnant!
    15 000 experts lancent un appel à "sauver la planète". Des milliers d'experts pondent 3 300 études qui déclarent que le glyphosate n'est pas dangereux (canard du 15/11). Un grand navigateur bien connu a fait le pari de faire une promenade tranquille du côté de l'Alaska libre de glace, comme promis par la météo (le canard du 8/11) ! Pas de chance, la météo à quelques jours s'est trompée. il a été bloqué par des glaces qui ne devaient pas exister pendant 18 jours! Plus autres inconvénients. Surprise!
    Certains ont peut-être intérêt à détourner l'attention des Peuples, qui pourraient justement demander des comptes sur leur incapacité à faire la Paix partout, alors une grande peur et un grand mouvement leur permettra encore de s'enrichir d'une autre façon.
    Regardez comment vivent les gens très fortunés: au bord de l'eau, de la mer, ils achètent des iles, ils polluent avec leurs yachts et avions, grosses voitures au diesel, certaines grandes capitales sont quasi au niveau de la mer, d'autres pays riches construisent encore en ce moment des villes sur des iles artificielles...Et on nous parle d'augmentation du niveau des océans, sans même nous communiquer les chiffres officiels des marégraphes!
    On nous parle de montée des eaux et d'iles menacées, il s'agit souvent de terres ou récifs coralliens qui s'enfoncent par le poids des infrastructures et constructions.
    Je ne suis pas climato-sceptique, je suis bobardo-sceptique! Comme plus de gens qu'il n'y parait, nous avons l'impression que l'on nous prend pour du jambon!
    23 COP et rien ne change sur le fond pour un mieux vivre, ceux qui font de la résistance aux améliorations ne sont pas les Peuples, mais certains dirigeants et nantis!

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]