Peu d'avancée dans les inégalités salariales hommes-femmes

Peu d'avancée dans les inégalités salariales hommes-femmes
femme cadre entreprise parité

Boursier.com, publié le vendredi 06 novembre 2020 à 19h16

"Le travail des femmes n'est pas reconnu à sa juste valeur", estime la Commission européenne.

Les inégalités salariales entre les femmes et les hommes n'ont que faiblement diminué cette année en Europe. Les données publiées vendredi par la Commission européenne montrent que l'écart est passé de 14,5% en 2019 à 14,1% en 2020.

"Le travail des femmes n'est pas reconnu à sa juste valeur. Dans l'ensemble de l'UE, les femmes gagnent encore en moyenne 86 cents là où les hommes gagnent un euro. Elles doivent donc travailler 51 jours de plus pour gagner autant que leurs collègues masculins", estime la Commission.

Des siècles pour y parvenir ?

Au rythme actuel, il faudrait des décennies, voire des siècles, pour que le principe de l'égalité de rémunération inscrit dans les traités européens devienne réalité.

"La pandémie a exacerbé à la fois ces inégalités structurelles entre les hommes et les femmes et le risque de pauvreté", prévient la Commission.

Surreprésentées dans les emplois de première ligne faiblement rémunérés

Selon l'exécutif européen, les femmes sont surreprésentées dans les emplois de première ligne faiblement rémunérés, où elles fournissent pourtant des services d'intérêt général essentiels. Elles occupent également de manière disproportionnée des emplois informels qui ne sont pas couverts par des systèmes de protection sociale.

La Commission européenne va proposer dans les prochaines semaines d'introduire des mesures contraignantes en matière de transparence salariale. Des salaires minimaux adéquats pourraient contribuer à réduire l'écart de rémunération entre les femmes et les hommes, étant donné que davantage de femmes que d'hommes perçoivent un salaire minimal, estime la Commission.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.