Plan de relance européen : feu vert aux 40 MdsE promis à la France

Plan de relance européen : feu vert aux 40 MdsE promis à la France
ursula von der leyen, covid

Orange avec Boursier.com, publié le mercredi 23 juin 2021 à 20h45

Finalisé par la Commission européenne en juillet 2020, le plan de relance européen va prendre une tournure concrète. La Commission européenne a ainsi validé ce mercredi les 40 milliards d'euros promis à la France.

Finalisé par la Commission européenne en juillet 2020, le plan de relance européen va prendre une tournure concrète. La Commission européenne a ainsi validé ce mercredi les 40 milliards d'euros promis à la France.

Près d'un an après avoir approuvé un plan de relance de 750 milliards d'euros pour l'ensemble de l'Union européenne, la Commission européenne a annoncé mercredi avoir validé le volet consacré à la France, qui avait sollicité un financement européen de près de 40 milliards d'euros (39,4 MdsE).

L'annonce coïncide avec la visite à l'Elysée d'Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission, qui s'est déclarée "heureuse (...) d'annoncer que la Commission soutient le plan de relance français (qui va) accélérer la transition verte et numérique", dans le cadre de la sortie de la crise du coronavirus.

Si les ministres de l'Economie et des Finances des Vingt-Sept approuvent ce plan lors du prochain Conseil Ecofin prévu mi-juillet, la France pourra recevoir un préfinancement de 5,1 MdsE.

"L'Europe concrète au service de nos citoyens"

La semaine dernière, l'Union européenne a levé avec succès une première tranche de 20 MdsE pour financer le plan de relance de 750 MdsE, qui aidera jusqu'en 2026 les Etats membres à se relever de la crise du coronavirus. L'opération a suscité une demande quasiment sans précédent auprès des investisseurs, atteignant 142 MdsE.

"Le plan français aidera la France à maintenir son autonomie et son leadership, en investissant dans l'innovation et les technologies de demain mais tout en gardant à coeur le besoin d'assurer la cohésion, l'inclusion et la justice sociale", a précisé mercredi Mme von der Leyen.

De son côté, Emmanuel Macron a remercié l'exécutif européen "pour avoir fait de cette année une année d'avancées substantielles de l'Europe concrète au service de nos citoyens".

Premiers versements espérés avant la fin de l'été

Pour la France, les 40 MdsE attendus de Bruxelles s'inscrivent dans le cadre du plan de relance français de 100 MdsE au total, baptisé "plan national de relance et de résilience" (PNRR), adopté pour sortir l'hexagone de la crise économique déclenchée par la pandémie de Covid-19.

L'exécutif européen a estimé que le projet français respecte les priorités retenues par l'UE, dont la transition écologique et numérique. La CE a ainsi constaté que Paris comptait consacrer au moins 46% de ces 40 MdsE à la transition climatique (au-delà du seuil de 37% fixé pour bénéficier des fonds européens) et 21% à la transition numérique (pour un seuil européen fixé à 20%).

Paris et Berlin, moteurs dans les discussions pour l'adoption de ce plan l'été dernier, ont également plaidé ces derniers mois pour que les premiers versements européens se fassent avant la fin de l'été, afin que la reprise en Europe ne soit pas davantage retardée, alors que la Chine a renoué avec la croissance et que l'économie des Etats-Unis est en solide expansion.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.