Plateformes Airbnb : 1 million d'euros d'amendes à Paris en 2017 !

Plateformes Airbnb : 1 million d'euros d'amendes à Paris en 2017 !©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le mercredi 22 novembre 2017 à 20h17

La Ville de Paris a infligé en 2017 plus d'un million d'euros d'amendes, un montant record, à des propriétaires louant de façon illégale des logements meublés à des fins touristiques. Depuis janvier, "nous en sommes à 1,08 million d'euros d'amendes au 22 novembre 2017, avec notamment une amende de 25.000 euros correspondant à 72 logements au total", a annoncé Ian Brossat, adjoint PCF au logement de la maire PS de Paris Anne Hidalgo, à l'agence 'AFP'.

Faire respecter le plafond de 120 jours par an

En 2017, la mairie a particulièrement ciblé des "multipropriétaires" qui ne respectent pas les règles de location, a précisé le responsable, ajoutant que d'autres dossiers devraient encore se dénouer d'ici à la fin de l'année. Au premier semestre, le montant des amendes avait atteint 615.000 euros et avait concerné une trentaine de propriétaires, selon des chiffres publiés par 'Le Parisien'.

Les locations de meublés touristiques sont strictement encadrées, avec un plafond maximum de 120 jours par an, que les sites de réservation en ligne, dont le principal est l'américain Airbnb, sont tenus de faire respecter. A partir du 1er décembre, les règles seront encore durcies : les propriétaires devront être enregistrés sur le site internet de la Ville de Paris, (service ouvert depuis début octobre) et obtenir un numéro qui devra figurer sur leur annonce immobilière. D'autres communes de plus de 200.000 habitants devraient suivre, dont Nice, Bordeaux et Strasbourg.

Airbnb se conforme, lentement, à la loi

De leur côté, les plateformes de location se se pressent pas pour se mettre en conformité avec la loi. Airbnb a ainsi indiqué la semaine dernière qu'il instaurerait en janvier 2018 une limite automatique de 120 nuitées par an sur son site, mais uniquement dans l'hyper-centre de Paris, à savoir les 1er au 4ème arrondissement. La mairie de Paris a réagi en rappelant que "la loi s'applique sur tout le territoire parisien".

A l'heure actuelle, tout en admettant les excès de certains propriétaires, Airbnb fait valoir que les hôtes de son site louent en moyenne 33 nuitées par an à Paris. La plateforme souligne en outre que depuis octobre 2015, elle a collecté 12 millions d'euros en taxe de séjour auprès de ses hôtes parisiens, au bénéfice de la Ville de Paris...

 
0 commentaire - Plateformes Airbnb : 1 million d'euros d'amendes à Paris en 2017 !
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]