Plus de 70% des Français jugent "normal" que les dépenses de santé augmentent

Plus de 70% des Français jugent "normal" que les dépenses de santé augmentent
assurance maladie

Boursier.com, publié le mercredi 01 juillet 2020 à 11h00

Selon le baromètre d'opinion annuel de la Drees, avant le confinement, 72% des Français partageaient l'idée que "dans un pays développé, il est normal que les dépenses de santé augmentent"...

Les Français ne s'opposeraient pas à l'augmentation des dépenses de santé... Avant la crise du Covid-19, une majorité d'entre eux (72%) estimaient qu'il était "normal" que "les dépenses de santé augmentent", comme le révèle le baromètre d'opinion annuel de la Drees, le service statistique des ministères sociaux, publié ce mercredi.

"Le niveau élevé des dépenses de santé est bien accepté par les Français : depuis 2013, de plus en plus de Français partagent l'idée que 'dans un pays développé, il est normal que les dépenses de santé augmentent', et 'il n'y a pas de raison de les limiter car la santé n'a pas de prix'", indique l'étude.

Cette opinion est d'ailleurs de plus en plus majoritaire parmi les Français. En 2017, ils n'étaient que 67% à penser ainsi, et seulement 55% en 2013, d'après le sondage mené chaque année par l'institut BVA pour le compte de la Drees.

Les Français satisfaits des soins qu'ils reçoivent

Selon l'étude, 61% des sondés pensent également qu'il est plus important de maintenir au niveau actuel les prestations sociales et les remboursements d'assurance maladie que de prendre des mesures pour réduire le déficit de la sécurité sociale (+9 points par rapport à 2015), alors que trois quarts de la population s'estiment en bonne santé.

D'une manière générale, les Français sont satisfaits des soins qu'ils reçoivent. Le taux de satisfaction quant à la qualité des soins médicaux offerts dépend du type de structure : en ville, il s'élève à 77% pour les médecins spécialistes et les dentistes, et atteint 85% pour les médecins généralistes et les infirmiers.

Le taux de satisfaction est moins élevé pour les structures hospitalières. Il s'élève à 69% pour la qualité des soins offerts par les hôpitaux publics, à 65% pour les cliniques privées et les maternités, et tombe à 46% pour les soins procurés par les urgences hospitalières.

Le système d'assurance maladie doit rester "essentiellement public"

En revanche, 80% des Français continuent à penser que "les dépenses de santé sont trop élevées car le système n'est pas bien géré". L'étude souligne tout de même que cette proportion a baissé de 6 points depuis 2013.

Enfin, le sondage souligne que, même avant la crise sanitaire, les Français restent particulièrement attachés au rôle des pouvoirs publics sur le champ de la protection sociale. Une grande majorité de Français (9 sur 10), souhaitait que le système d'assurance maladie et le système de retraite "restent essentiellement publics"...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.